Le drapeau du Congo-Brazzaville

flag-1040567_1280-1

Le drapeau du Congo-Brazzaville

Description du drapeau et signification des couleurs

La forme géométrique du drapeau du Congo est rectangulaire. Il est formé par deux triangles de part et d’autre de la diagonale. La partie u côté de la hampe a une couleur verte. L’autre couleur est en rouge. Ses deux triangles sont traversés à la diagonale par une bande jaune. Les couleurs de ce drapeau sont les couleurs panafricaines. Elles sont présentes dans un grand nombre de drapeau des pays africains. Le vert est la couleur des forêts qui font parties des principales ressources du pays. Il symbolise aussi l’agriculture qui occupe une place importante dans leur économie ainsi que la nature. Quant à la couleur rouge, elle est souvent associée à la lutte pour l’indépendance du pays et au sang versé pour le patriotisme. La bande jaune au milieu symbolise l’unité et l’amitié. Elle réunit d’ailleurs les deux parties du drapeau. Cette couleur illustre aussi la noblesse du pays car c’est une couleur qui rappelle celle de l’or. Elle est reflète aussi la richesse que le pays possède.

Origine et histoire liée au drapeau du Congo-Brazzaville

Le Congo-Brazzaville était une ancienne colonie française. Il faisait partie de L’Afrique Equatoriale Française depuis 1 891 jusqu’en 1 946. En 1 946, le pays obtint alors le statut de territoire d’outre-mer Français jusqu’en août 1 960, année durant laquelle le pays obtint son indépendance. Avant son indépendance alors, ce fut le drapeau colonial français et le tricolore français qui a été hissé dans tout le pays.

Le premier modèle de drapeau tricolore, vert jaune rouge a été déjà utilisé avant même que le pays n’accéda à son indépendance. Il fut adopté le 18 Août 1 958. Ce modèle a d’ailleurs été officiellement adopté lors de son indépendance. Mais vers 1 970, le régime politique du pays changea. De ce fait donc, le drapeau connut aussi des changements drastiques. Le régime communiste adopté fut fortement remarqué sur le nouveau modèle de drapeau. Ce dernier était composé par un fond rouge sur lequel se trouvaient en haut à gauches les outils symboliques du socialisme : qui sont la faucille et le marteau. Ces deux outils sont soutenus par une guirlande végétale de couleur verte. Tout en haut, il y a la présence de l’étoile à cinq branches de couleur or. Ce modèle persistera jusqu’à la fin de ce régime politique en 1 991. Durant cette année, la démocratie gagne de plus en plus de place dans le pays si bien qu’en 1 992, le pays fut nommé « République du Congo » et le modèle de drapeau de 1 958 fut de nouveau utilisé dans le pays.

Armoiries du pays

Il faut savoir que le lion et l’éléphant sont les symboles de ce bien. Cela explique donc leur présence sur les armoiries officielles du Congo-Brazzaville. Ces dernières sont formées par un écu de couleur or, supportant un lion marchant. Le lion est de couleur rouge, sauf sa langue et ses griffes qui sont en vert. Il tient dans l’une de ses pattes avant torche allumée. Il est à remarquer qu’il y a une bande horizontale verte sur l’écu. Il est soutenu à gauche et à droite par deux éléphants de couleur noir. Le tout repose sur un socle de couleur rouge sur lequel est attachée une banderole de couleur or. Cette banderole porte fièrement la devise du pays qui est : UNITE-TRAVAIL-PROGRES. Ces armoiries ont été adoptées en 1 960.

Pendant que la République populaire de Congo fut en place de 1 970 à 1 991, d’autres modèles d’armoiries étaient adoptées dans ce pays. Le premier était formé par les outils du socialisme, une faucille et un marteau entrecroisés. Au-dessus d’eux se trouve une étoile à cinq branches. Ces trois éléments sont tous de couleur or. Elles sont supportées par deux rameaux de couleur vert entrecroisés. Tout en dessous se trouve une banderole argenté qui portait la devise du pays à cette époque-là : TAVAIL-DEMOCRATIE-PAIX. Pour la version en forme de cet emblème national, adopté en 1 984, il est formé par un écu tout en rouge qui est surmonté par une étoile dorée à cinq branches. Cette dernière est entourée par les deux rameaux entrecroisés. Les outils se trouvent cette fois au-dessus de l’écu. Quant à la devise, elle est marquée en lettre rouge sur une banderole de couleur or. Après 1 992, les anciennes armoiries ont été rétablies.

Les drapeaux ressemblant à celui du Congo-Brazzaville

Il est vrai que la plupart des drapeaux africains sont réunis par les couleurs panafricaines. On retrouve par exemple ces trois couleurs sur le drapeau de Bénin ou encore celui du Sénégal.  Cependant, la différence est que pour le drapeau Sénégalais, les bandes sont verticales au lieu de diagonales. Le drapeau qui se rapproche le plus de celui du Congo-Brazzaville est le drapeau de l’Ethiopie qui est l’un des plus anciens drapeaux de l’Afrique.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de la Grenade

Le drapeau de la république démocratique du Congo

Le drapeau du Porto Rico

Le drapeau des Comores

comoros-162268_1280

Le drapeau des Comores

Description du drapeau des Comores

Le drapeau comorien est de forme rectangulaire avec une proportion de trois unités sur cinq en hauteur sur la longueur. Il est formé par quatre bandes horizontales possédant les mêmes hauteurs. La première bande, dans la partie supérieure est en jaune, la seconde est blanche, la troisième est rouge tandis que la dernière est en bleu. Du côté de la hampe, on retrouve un triangle isocèle de couleur vert. La base du triangle occupe toute la hauteur du drapeau. Sur ce triangle, il y a un croissant de lune auquel sont ajoutés quatre étoiles à cinq branches de couleurs blanches, comme le croissant de lune.

Signification des symboles et couleurs

Chacune des couleurs présentes sur ce drapeau a une signification particulaire. En fait, chacune d’entre elles représente l’une des quatre îles qui composent l’archipel. Le jaune pour Mohéli, le bleu pour Ngazidja (Grande Comores), le rouge pour Anjouan et le blanc pour Mayotte. Il est à remarquer que l’île de Mayotte est un département français mais il est revendiqué par la Comores. Le couleur verte est la couleur de l’Islam. C’est d’ailleurs la religion principale de ce pays. Cela est lié à la colonisation arabe de ces îles. Les quatre étoiles se trouvant sur le triangle fait aussi référence à ces quatre îles.

Les différents drapeaux de chaque île

Les îles comoriennes forment un Etat fédéral, ce qui fait que cet Etat est bâti à partir de quatre Etats autonomes. Chaque Etat autonome possède alors son propre drapeau. Le premier, celui d’Anjouan est composé par un fond rouge. Tout au centre se trouve un croissant de lune, sur lequel se trouve une main. Ces deux éléments se trouvant au centre sont de couleur blanche. Pour Mohéli, le drapeau est formé par un fond de couleur jaune. A son centre se trouve une étoile rouge à cinq branches. Quant à celui de la Grande Comores, le drapeau est formé par un fond bleu orné par un croissant de lune, avec quatre étoiles blanches. Ces symboles sont identiques à ceux présents sur le drapeau de l’Etat fédéral. Quant à celui du Mayotte, le drapeau est de couleur blanc avec les armoiries au milieu. Au-dessus de ces armoiries se trouvent l’inscription MAYOTTE en rouge. On peut dire que le drapeau comorien est un mélange de ces quatre drapeaux. Cela est d’ailleurs visible aux niveaux des couleurs utilisées ainsi que les symboles.

Origine et histoire du drapeau

L’Union des Comores a été une colonie française, et Mayotte était un domaine d’outre-mer de la France depuis 1 841. Ce pays n’a pu obtenir son indépendance comme les autres pays de l’Afrique en 1 960. De ce fait donc, de 1 963 à 1 975, le drapeau colonial fut utilisé dans le pays. Il est formé par un fond vert sur lequel se trouvent un croissant de lune en haut à gauche. Quatre étoiles à cinq branches sont disposées  suivant la diagonale. Quand l’union accéda à l’indépendance, il adopta alors un nouveau drapeau. Ce dernier est formé par deux bandes rouge et verte. La première, qui se trouve en haut est rouge, et elle a une hauteur deux fois supérieure à celle de la bande verte. En haut se trouve le croissant de lune, et les quatre étoiles sont maintenant réunies près de ce dernier.

A la chute du président Ali Soilih en 1 978, le drapeau du pays changea aussi. L est alors de couleur verte avec les quatre étoiles en diagonales. Le croissant de lune est cette fois incliné suivant la diagonale. Ce modèle sera donc utilisé jusqu’en 1 992. De 1 992 à 1 996, le drapeau subit encore quelques modifications. Le fond était inchangé. Cependant, le croissant de lune était cette fois tourné vers le haut et les quatre étoiles se trouvent juste au-dessus. Suite aux premières élections libres du pays en 1 996, Mohamed Taki Abdulkarim accède au pouvoir et effectue quelques changements qui ont aussi touchés le drapeau. Depuis 1 996 jusqu’en 2001 donc, un nouveau drapeau sera utilisé. Après un référendum, le modèle de drapeau actuel fut adopté le 23 décembre 2001.

Emblème national

Cet emblème national est composé par un soleil se trouvant tout au milieu. Il laisse apparaître huit rayons qui sont de grande taille. Sur ce soleil stylisé se trouve un croissant de lune qui est orné de quatre étoiles blanches. Des inscriptions en français et en arabes sont disposées en cercle autour du soleil. Il y est écrit : REPUBLIQUE +FEDERALE ISLAMQUE DES COMORES. Le tout est encadrer par une couronne de laurier et tout en bas est marquée la devise du pays : Unité – Justice – Progrès. Il est à remarquer que la couleur dominante de l’emblème est en vert. En fait, tous les éléments sont en vert à l’exception de quelques inscriptions qui sont en noire.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de la Géorgie

Le drapeau du Djibouti

Les drapeau des îles Fidji

Le drapeau du Djibouti

djibouti-162279_1280

Le drapeau du Djibouti

Description du drapeau du Djibouti

Le drapeau de la République de Djibouti est un drapeau rectangulaire aux proportions deux unités sur trois en hauteur et en longueur. Il est formé par deux bandes horizontales possédant les mêmes hauteurs. La bande supérieure est de couleur bleu ciel tandis que la bande inférieure est de couleur vert claire. Du côté de la hampe se trouve un triangle isocèle de couleur blanche. La base de cette dernière repose sur toute la hauteur du triangle. Sur ce triangle est apposée une étoile à cinq branches de couleur rouge. Il est à remarquer que ce drapeau est à la fois le drapeau national et le pavillon national djiboutien.

Significations

Les trois côtés du triangle représentent l’égalité. Quant à la couleur blanche, elle fait référence à la paix. L’étoile rouge qui s’y trouve est le symbole de l’unité. Elle est aussi à l’image du patriotisme et du sang versé pour la patrie. Si l’on résume alors le message envoyé par ce triangle présent sur le drapeau djiboutien, il reflète la devise de ce pays qui « Unité, Egalité, Paix ».

Quant aux deux bandes, elles sont à l’image des deux peuples réunis dans ce pays. La première qui est de couleur bleu est alors la couleur du peuple Issa qui est un peuple somalien. L’autre bande de couleur verte est à l’image du peuple Afar. Mais ces deux couleurs peuvent aussi être considérées autrement. Le bleu est celui d’un ciel clair. C’est d’ailleurs pour cela que cette couleur se trouve dans la partie supérieure du drapeau. C’est aussi la couleur de l’Océan Indien dans lequel le pays se trouve. Le vert est la couleur de la terre, elle est aussi la couleur de la culture que les habitants du pays pratiquent sur cette terre.

Histoires et origines

Le premier drapeau djiboutien a été adopté le 27 Juin 1 977. Après plusieurs luttes, un référendum et un accord signé, le pays accéda à son indépendance et adopta un drapeau qui a été conçu pour la Ligue Populaire Africaine pour l’Indépendance au départ. Ce modèle resta inchangé et est utilisé jusqu’à ce jour.

Avant cette date, e Djibouti était une colonie Française, et ceci depuis la fin du 19ème siècle avec plusieurs petits Etats se trouvant dans la mer Rouge. De 1 896 jusqu’en 1 967 donc, le drapeau qui fut hissé dans ce pays était le même que ceux des autres colonies françaises à cette époque. C’est un drapeau au fond bleu, muni du tricolore français en haut à gauche.

Armoiries du pays

Les armoiries djiboutiennes mettent en valeur la présence des deux peuples qui forment le pays. Elles sont composées par une lance se trouvant tout au milieu. La pointe de celle-ci est de couleur bleu tandis que sa manche est de couleur marron, comme le bois. Cette lance se trouve sous un bouclier traditionnel somalien qui est de couleur or. Depuis ce bouclier, il y a deux bras, l’un à gauche et l’autre à droite, tenant chacun un poignard traditionnel. Ces deux bras illustrent chacun les peuples Issa et Afar. C’est aussi une image de l’équilibre de force existant entre eux. Les tranchent de ces poignards sont aussi en bleu et ils sont tournés vers la lance, au milieu. Tout en haut de la lance se trouve une étoile rouge à cinq branches, la même que sur le drapeau. Ici aussi sa signification est l’union. Tout l’ensemble est soutenu par deux rameaux de lauriers entrecroisés. Ils sont formé par un vert plus foncé pour la partie intérieur, et un vert plus pale à l’extérieur. Ces armoiries ont été adoptées juste après la proclamation de l’indépendance du pays.

Il est à remarquer qu’en 1 896 jusqu’en 1 967, le pays était connu sous le nom de « Côtes Françaises des Somalis ». A cette époque, l’administration coloniale de ce pays était rattachée à celle de Madagascar, ce qui fait que l’emblème du pays était formé par une tête de gazelle, un animal caractéristique du pays, se trouvant devant l’arbre du voyageur  ou Ravinala en Malgache, qui était originaire de Madagascar. Depuis 1 967 jusqu’à son indépendance en 1 977, le pays était connu sous le nom de Territoires français des Afars et des Issas.

Les drapeaux ressemblant à celui de la Djibouti

Nombreux sont les drapeaux qui ressemblent à celui de ce pays du pont de vue géométrique. On peut citer par exemple celui de la République Tchèque, le drapeau de Saint-Martin, celui des îles marquises ou encore le drapeau de la Républiques des Philippines. On parle ici du fait que ces drapeaux sont composés par un triangle blanc, pour la plupart d’entre eux, et de deux bandes horizontales à droite. Cependant, les couleurs des bandes sont différentes ainsi que le symbole se trouvant tout au milieu du triangle.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de l’Egypte

Le drapeau du Burundi

Le drapeau de l’Algérie

Le drapeau de l’Egypte

flag-1040586_1280

Le drapeau de l’Egypte

Description et signification du drapeau de l’Egypte

Le drapeau du pays est à la fois le pavillon civil  ainsi que le pavillon marchand de l’Etat. Il a été adopté officiellement sous cette forme actuelle le 04 octobre 1984. Le drapeau est constitué principalement de trois couleurs réparties dans des bandes horizontales : le rouge, le blanc et le noir. Au milieu du drapeau se situe l’emblème national du pays qui est un aigle de Saladin.

La couleur rouge renvoie à l’époque précédant le coup d’Etat militaire qui renversa le roi Farouk en 1952. Le coup d’Etat a été perpétré sans verser une seule goutte de sang et a été alors symbolisé par la couleur blanche. Quant à la couleur noire, elle représente la fin de l’oppression des colons britanniques sur le peuple égyptien. Associées avec la couleur verte, ces trois couleurs constituent les couleurs panarabes.

Histoire du drapeau Egyptien

L’Egypte était auparavant sous la dominance d’autres pays. Afin de signaler son autonomie vis-à-vis de la Sublime Porte, ainsi que dans une ambition de concurrencer le sultan pour la domination de la totalité de l’Empire ottoman, un certain Méhémet Ali vint à introduire un drapeau qui rappelle explicitement celui des Ottomans. Le drapeau est alors composé de trois croissants et étoiles blancs sur fond rouge.

En 1882, les forces britanniques vinrent occuper le pays. Ce qui fit raviver rapidement la flamme du nationalisme égyptien. En 1919, la révolte éclata dans le pays, cette flamme s’embrasa rapidement et le drapeau créé par Méhémet Ali est présent partout dans les rues. Un autre drapeau est aussi présent, il est de couleur verte et présente un crissant et une croix (symbole de l’union des musulmans et des coptes contre les Britanniques). En ces temps, ces drapeaux n’étaient pas reconnus officiellement.

C’est par le décret royal de 1923 que le premier véritable drapeau national de l’Egypte moderne fut adopté. En ces temps, les Britanniques reconnurent officiellement l’indépendance de l’Egypte. La mise sur écrit de cette reconnaissance fut faite en 1924. Ce premier drapeau est alors composé d’un croissant blanc et trois étoiles de la même couleur, tout cela sur fond vert. Les étoiles étaient une représentation des trois parties du royaume (Egypte, Nubie et Soudan) soit les trois communautés religieuses su pays (musulmans, chrétiens et juifs).

Après le coup d’Etat de 1952, le premier drapeau est conservé jusqu’en 1958. Un drapeau révolutionnaire fait son entrée et il est composé de trois bandes horizontales avec un aigle au milieu, mais il n’était pas encore officiel. En 1958, sur le drapeau de la République arabe unie, les deux pays sont remplacés par deux étoiles vertes (jugées plus représentatives). Lesdits pays concernés étaient alors la Syrie et L’Egypte. En 1961, la Syrie reprit son indépendance et seul l’Egypte utilisa le drapeau jusqu’en 1972. Entre 1972 et 1984, ce fut un faucon d’or de Quraych. En 1984, l’aigle de Saladin fit son entrée sur le drapeau. L’Aigle portant un écu et un bandeau avec le nom du pays en arabe.

Profanation du drapeau national

Comme pour tous les pays, le drapeau est valeureux et se doit d’être respecté par tous les habitants du pays et par ceux d’autres pays. Plus qu’une question d’éthique et de code, c’est une façon de l’honorer aussi. Ainsi en Egypte en mai 2014, le président intérimaire sous le nom d’Adli Mansour a promulgué une loi qui stipule la pénalisation de la profanation du drapeau. Celui qui vendrait à enfreindre la loi est sévèrement puni. La personne écope d’une peine d’emprisonnement d’un a et d’une amende de 30.000 livres soit approximativement 4300 dollars.

Le drapeau doit être respecté et il est formellement interdit de proférer des propos injurieux vis-à-vis de ce dernier. Jusqu’à aujourd’hui cette loi est toujours fonctionnelle. Le drapeau n’est pas seulement qu’un tissu flottant, c’est aussi un symbole doué de sens. Il reflète à la fois l’histoire du  pays, sa culture et ses richesses. Choisis en fonction de ce qu’il a traversé, le drapeau met en avance des éléments essentiels au pays. Bien que n’étant qu’un tissu, le drapeau d’Egypte est unique et n’est comparable à un autre pays. C’est à travers ces éléments que le pays peut se vanter de ses réussites et peut relater une histoire unique.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de l’Erythrée

Le drapeau du Ghana

Le drapeau du Bénin

Le drapeau de l’Érythrée

eritrea-162287_1280

Le drapeau de l’Erythrée

Description et signification du drapeau de l’Érythrée

Le drapeau du pays a été officiellement adopté le 5 décembre 1995. Il est l’emblème national du pays et sanctionné par l’article 4-1 de la Constitution érythréenne. Le drapeau a été inspiré du celui du Front populaire de libération de l’Erythrée ou FPLE. Il est principalement composé de trois couleurs : le vert, le rouge et le bleu. Ces dernières sont réparties entre trois triangles qui composent le drapeau. Au milieu du triangle rouge se trouvent des branches d’olivier de couleur or. Ces branches d’olivier proviennent du drapeau qui a été utilisé de 1952 à 1962 lors de la fédération avec l’Ethiopie.

Le triangle vert est une représentation de l’agriculture, une idée d’une grande terre fertile.  Le bleu est une représentation de la mer rouge. Le rouge quant à lui est une représentation du sang versé lors de l’indépendance du pays et pour la patrie. Les branches d’olivier dorées est une symbolisation des richesses minières du pays.

Les formes géométriques adoptées ont aussi leur signification. Le triangle rouge est disposé de telle sorte que sa taille diminue de gauche à droite exprimant ainsi la volonté de ne plus devoir verser de sang dans le futur.

Les autres drapeaux

Avant l’adoption du drapeau officiel tel que nous le connaissons aujourd’hui, il y avait eu d’autres drapeaux qui étaient utilisés dans le pays. Dans la plupart des drapeaux, les couleurs rouge, jaune et verte sont toujours présentes. C’est vers 1991 que le bleu est adopté en prenant une place importante sur le drapeau. C’est sur le drapeau officiel que la place qu’occupent les couleurs sont équivalentes, le bleu ayant pris la dernière place.

Hissage du drapeau

Le drapeau est hissé lors des évènements qui concernent la nation. Il est aussi d’usage pour représenter l’Etat durant les missions officielles. Les représentants sont dans le droit d’arborer le drapeau pour des représentations dans des pays étrangers. Il en de même pour les grands jeux internationaux. Les établissements étatiques sont tenus d’arborer le drapeau afin de donner honneur a l’Erythrée. Cela est tout autant valable dans le pays même ou dans des pays étrangers.

Lorsqu’une personnalité étatique ou un personnage connus meurt dans le pays, le drapeau n’est pas hissé. C’est une façon de montrer le deuil national et aussi le respect que l’on doit envers le défunt. Dans une période déterminée, le drapeau ne doit pas flotter. Les jours de deuil étant délimités par l’Etat dans la plupart des cas.

Les autres établissements peuvent aussi arborer le drapeau tant que ce dernier est bien mis en valeur. Durant les fêtes nationales et les grands évènements, les dimensions du drapeau peuvent être très imposantes. Ceci étant la preuve que ce dernier tient une place très importante en Erythrée.

Protocoles à suivre

Le protocole autour du drapeau reste souvent très strict car il s’agit d’un emblème national. Ainsi, comme dans la plupart des pays, le drapeau du pays mérite le respect total. Il est interdit de passer des injures sur ce dernier et de montrer publiquement des gestes qui le dévalorisent. Il est hissé lors des cérémonies officielles connues de la population et lors des fêtes admises officiellement par l’Etat. Il est abaissé lors de deuil national ou lors d’évènements tristes qui touchent toute la nation. Il est aussi le représentant de l’Etat lors de visites effectuées à l’étranger surtout lors de regroupement international, de jeux ou de cérémonies.

Dans certains cas cependant, étant donné que le drapeau est aussi le reflet de la religion musulmane, il est aussi présent dans des institutions religieuses. Il porte alors une double valeur : celui du symbole de la nation toute entière et une valeur importante aux yeux de la religion musulmane.

Le drapeau, un symbole à grande valeur

Le drapeau d’Erythrée est non seulement une représentation du pays mais c’est aussi un symbole de valeur. Comme dans tous les Etats, des règles sont à respectées par rapport aux drapeaux. Ainsi, il est totalement interdit de proférer des propos dévalorisants vis-à-vis du drapeau. Les actes dégradants de façons implicites et explicites faits au drapeau sont durement punis par la loi. Dans tous les cas, le drapeau étant une représentation de l’Erythrée, il a été officiellement adopté par la population locale. La valeur attribuée au drapeau est très grande. Le drapeau de l’Erythrée est celui du pays et le représente partout dans le monde. Il relate à la fois son histoire et ses valeurs.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de la Gambie

Le drapeau de l’Angola

Le drapeau du Congo

 

Le drapeau de la Gambie

gambia-162299_1280

Le drapeau de la Gambie

Description et signification du drapeau de la Gambie

Il a été officiellement adopté le 18 février 1965. Le drapeau national de la Gambie est le drapeau national et le pavillon national de la République de Gambie. Quatre couleurs sont présentes sur le drapeau à savoir le rouge, le blanc, le bleu et le vert. Les couleurs n’ont jamais été modifiées même durant la Confédération de Sénégambie qui s’est déroulée entre 1981 et 1989.

Les couleurs sont réparties entre des bandes horizontales. L’ordre est le suivant : rouge, blanc, bleu, blanc et vert. Les bandes rouge et vert sont de dimensions égales. Les deux bandes blanches sont fines mais de dimensions égales et la bande bleue avait ses propres dimensions.

Le rouge symbolise le soleil ou encore les plaines de la savane. Le bleu est un symbole du fleuve de Gambie qui traverse le pays, le vert est une représentation de l’agriculture et des forêts, quant à la couleur blanche elle représente l’union et la paix.

Dans un contexte flou

Il n’y a pas réellement une histoire qui relate explicitement la création du drapeau de la Gambie. Mais dans sa généralité, le drapeau est un symbole d’affirmation du pays en tant que pays libre. Ceci à la fois par rapport à ses idéaux mais aussi par rapport à ce qu’il veut être aussi. Comme la plupart des pays de l’Afrique, la Gambie a aussi connu la colonisation. Elle a été certes découverte par les Portugais au XVème siècle mais la colonisation n’était pas au programme. Au 17 ème siècle, les Européens marchands d’esclaves s’y installèrent. Ils n’avaient pas préalablement l’intention de coloniser le pays. Il a fallu attendre la venue des Britanniques pour que le pays soit colonisé totalement en 1888. Depuis des dizaines d’années, le pays restera donc sous le joug de cette colonie. La zone côtière est transformée en colonie et l’intérieur en protectorat.

Sous l’oppression des colonisateurs, la Gambie revendique alors son indépendance. En 1965, la Gambie passe de l’autonomie passe à une indépendance  dans le cadre du Commonwealth et cinq ans plus tard la République est proclamée.

C’est durant cette période que la Gambie a entamé la conception d’un nouveau drapeau. Les symboles choisis sont le reflet du pays. Après la colonisation, la Gambie décide de s’affirmer en concevant un drapeau digne de la culture et des valeurs du pays.

Le drapeau dans le pays

Depuis son adoption, le drapeau a été bien accueilli par la population. Simple dans son ensemble, il reflète fidèlement les valeurs du pays. Depuis son adoption jusqu’à aujourd’hui, le drapeau n’a enregistré aucune protestation.  Le drapeau est alors vu comme une représentation fidèle du pays tant par les jeux de couleurs que par ses interprétations.

Les Gambiens prennent en compte la colonisation même si cela s’est passé des années auparavant. Mais grâce à la venue du drapeau, le pays a retrouvé ses valeurs et sa place en tant que pays indépendant. Dans tous les cas, le pays affirme sa liberté et son histoire unique.

Protocoles à suivre

Le drapeau est mis en berne lors des périodes de deuil de grandes personnalités. Il peut être déployé dans toutes les circonstances sur tous les bâtiments au Gambie, dans les bases militaires et sur les bâtiments représentant le pays à l’étranger. Il est stipulé qu’il doit aussi posséder son propre mât et ne doit être inférieur à d’autres drapeaux. Lors de cérémonies officielles, il y a un protocole qui indique comment plier correctement le drapeau. Le drapeau est hissé sur et devant les établissements officiels étatiques. Les maisons et les institutions privées peuvent cependant arborer ce dernier.

Comme pour la plupart des pays, les représentants du pays dans les autres pays étrangers peuvent aussi endosser ou arborer le drapeau gambien. Dans tous les cas, seuls les évènements qui concernent la nation qui prennent en compte le port de ce drapeau.

Le drapeau de Gambie est une représentation de l’histoire du pays. Symbolisant une certaine liberté et affirmant le penchant pour la nature, il est mis en évidence pour mettre en exergue l’unicité du Canada.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau du Gabon

Le drapeau du Togo

Le drapeau du Kenya

Le drapeau du Gabon

gabon-162298_1280

Le drapeau du Gabon

Description et signification du drapeau Gabonais

Il a été adopté officiellement le 9 aout 1960. Il est à la fois le drapeau civil et le pavillon marchand de la République gabonaise. Trois couleurs dominent le drapeau : le vert, le jaune et le bleu. Les couleurs sont réparties dans des bandes horizontales. Le vert est le symbole de la forêt équatoriale, le jaune celui du soleil et le bleu celui de la mer.

Juste avant l’indépendance, le 17 aout 1960, le Gabon devient une république autonome à partir de 1958. Le drapeau choisi reprend les couleurs de l’actuel drapeau ; deux bandes horizontales verte et bleue sont séparées par une plus fine bande jaune qui était censée représenter l’équateur.

Une indépendance affirmée

Avant de connaitre le drapeau officiel tel que nous le connaissons, Gabon a déjà eu d’autres drapeaux. Comparable à d’autres pays qui ont connu la colonisation, Gabon a été sous l’égide d’autres puissances colonisatrices. Adoptant leur culture et leur politique, le pays aussi pendant quelque temps adopté leurs drapeaux. Mais entre-temps, le pays a aussi eu des périodes où il a adopté ses propres drapeaux. A travers des divisions qui se sont succédé à travers l’histoire, Gabon était voilé entre plusieurs pays colonisateurs et sa volonté de s’affirmer en tant que pays indépendant. Sous les oppressions et les règles dictées par les colonisateurs, à un certain moment le pays a dû adopter d’autres symboles. Avant l’adoption d’un drapeau qui représentait le pays dans toute sa splendeur, on pouvait apercevoir le drapeau français  dans le canton, le pays colonial. Avec des mouvements par-ci et par-là, les voix s’élèvent et les ceux qui sont colonisés ont la rage de la liberté. Cette soif de liberté omniprésente a conduit irrémédiablement le Gabon à s’extirper des griffes des colonisateurs.

C’est ainsi que le Gabon vient à adopter son propre drapeau au gré des luttes et des guerres. Il est devenu alors un pays indépendant et le fait savoir à travers l’adoption d’un nouveau drapeau.

Les protocoles à suivre

Comme pour a plupart des drapeaux, la manipulation de celui de Gabon doit suivre des protocoles. Le drapeau est hissé la plupart du temps devant ou sur les établissements officiels étatiques pour représenter explicitement la présence de l’Etat. Les maisons des citoyens ainsi que les institutions privées peuvent aussi l’arborer. Dans tous les cas, le drapeau est obligatoirement mis en hauteur pour être bien vu. Lors de représentation du pays à l’étranger, les délégations ou les représentants sont aussi tenu d’arborer le drapeau. Le cas est à voir avec les athlètes qui représentent le pays lors de jeux internationaux.

Il est d’usage que le drapeau est hissé sous le silence total et que tout le monde doit rester immobile. Le silence attribué à ce dernier est un point d’honneur qui doit être respecté.

Lors de deuil national, le drapeau n’est pas hissé. C’est un signe honorable envers le défunt qui doit être une personnalité étatique célèbre ou une personne qui a longuement marquée toute la nation.

Les sanctions diverses

Les lois sur les drapeaux existent dans la plupart des pays. En effet, le tissu flottant tient une place importante dans l’histoire du pays. Ainsi il est formellement interdit de proférer des propos dévalorisants et injurieux vis-à-vis du drapeau en questions. Les gestes et les actes pouvant dégrader l’honneur et la valeur du drapeau en quelque endroit que ce soit est sévèrement puni par la loi. Si les actes sont commis en publics, les sanctions peuvent aller d’une amande à des emprisonnements. Le drapeau est une partie du pays, il doit être toujours mis en valeur.

Le drapeau comme une affirmation

Le drapeau adopté par le Gabon est une affirmation de la liberté du pays. Comme dans les autres pays noirs, la guerre qui existait entre la race noire et la race blanche était de taille. Et avec la colonisation qui faisait rage, le peuple voulait une autre vie. C’est dans l’obtention de l’indépendance que Gabon montre que les races étaient en paix et que le pays s’affirme en tant que nation indépendante et fière de ses valeurs et de ses richesses. C’est dans un esprit de paix et de fierté que Gabon a conçu son drapeau qui est devenu le symbole national. Le drapeau devient alors une représentation du pays sur plusieurs plans ce qui permet de le distinguer des autres et de lui attribuer sa propre valeur.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de la Guinée

Le drapeau du Cap-Vert

Le drapeau du Mali

Le drapeau de la Guinée

guinea-162311_1280

Le drapeau de la Guinée

Description et signification du drapeau de la Guinée

Le drapeau  a été officiellement adopté le 10 novembre 1958. Il est le drapeau national et le pavillon national de la République de Guinée. L’adoption a été faite directement après l’indépendance du pays. Il est composé principalement de trois couleurs à savoir le rouge, le jaune et le vert en partant de la hampe du drapeau. Les trois couleurs étant réparties entre trois bandes verticales.

Le rouge est une représentation du sang de tous les martyrs versé durant la lutte contre l’occupation coloniale mais aussi en même temps pour l’indépendance du pays le 2 octobre 1958.

La couleur jaune est une représentation des richesses du sous-sol du pays. En effet la Guinée est riche en minerais comme l’or, la bauxite, le diamant, le fer, l’uranium, etc. Cette couleur est aussi une représentation du soleil. En effet, le climat du pays est assez chaud tout le long de l’année ce qui explique la mise en valeur de la présence du soleil. A la fois source de vie et source de trésors.

La couleur verte qui est du vert malachite est une représentation de la végétation du pays. Le pays est principalement constitué de savane au Nord-est et de forêt au sud-est). La couleur étant aussi la couleur de l’islam, le vert est aussi mis en valeur. Dans la croyance du pays, l’islam est la religion principale.

A noter aussi que les couleurs présentes sur le drapeau sont aussi les couleurs panafricaines.

Le drapeau du Mali, une confusion possible

Le drapeau du Mali est très similaire au drapeau de la Guinée. Il faut alors faire attention et ne pas les mélanger. Cependant, l’ordre des couleurs n’est pas le même, pour le Mali l’ordre est le suivant : vert, jaune et rouge à partir de la hampe du drapeau. Le vert des deux drapeaux ne sont pas aussi le même, la nuance des couleurs est différente (Vert malachite pour Mali et vert gazon pour la Guinée).

Protocoles à suivre

Les protocoles ne sont pas exactement dictés par des lois imposées par l’Etat. Cependant, dans un respect total du drapeau il y a des règlements à suivre. Règles de conduite dictée par le savoir vivre, l’utilisation du drapeau se fait parfois dans les règles de l’art. Ainsi le drapeau est hissé pour des évènements nationaux. Il peut être aussi durant des jours ordinaires pour diverses occasions. Dans tous les cas, quand le drapeau est hissé, il est souvent accompagné par l’hymne national. Comme dans la totalité des pays dans le monde entier, il est d’usage de ne pas émettre le moindre mouvement durant l’hymne national et de ne pas tourner le dos au drapeau.

Quand la nation est en deuil, le drapeau n’est pas hissé. Dans certains cas cependant, il est tout de même hissé mais jusqu’à la moitié du trajet devant être effectué. N’étant pas protocolaire sur le sujet parfois, les défunts (à grands titres ou le cas de personnalités étatiques) ou plutôt le cercueil des défunts arborent le drapeau durant les moments où on les rend hommage.

Pour ce qui est des représentations du pays à l’étrangers, les représentants étatiques sont tenus de mettre en valeur la présence du drapeau, un moyen qui prouve qu’il s’agit de la Guinée. Ainsi par exemple, les représentants pour les grands évènements et les jeux sportifs internationaux sont obligés de mettre en  valeur le drapeau en l’endossant ou en le portant tout simplement.

Les sanctions par rapport au drapeau

Le drapeau étant un symbole fort en message, des sanctions peuvent être appliquées pour dégradation de la valeur de ce dernier. Ainsi, tous les actes et les propos pouvant porter préjudice au drapeau est sévèrement puni par la loi. Les sanctions peuvent aller d’une amende jusqu’à un emprisonnement. La dévalorisation des drapeaux est prise en compte comme étant un crime. Car de par l’interprétation que l’Etat et la population ont du drapeau ce dernier est le pays en question. D’ordre moral surtout, le fait de faire des actes dépravants envers du drapeau est honteux et intolérable.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de la Côte d’Ivoire

Le drapeau du Cameroun

Le drapeau du Maroc

 

Le drapeau de la Côte d’Ivoire

flag-1040571_1280

Le drapeau de la Côte d’Ivoire

Description du drapeau et signification des couleurs

Le drapeau de la Côte d’Ivoire est un drapeau possédant une forme rectangulaire, dont la hauteur représente deux unités et la longueur en représente trois unités. Il est aussi appelé drapeau tricolore ou pavillon tricolore. En effet, il est formé par trois bandes verticales qui ont les mêmes largeurs. En partant du côté de la hampe, elles ont une couleur orange, blanc et verte.

Chaque couleur envoie un message bien précis. La première bande, de couleur orange, fait référence à la savane africaine. La seconde est le symbole universel de la paix. Quant à la dernière, elle illustre l’espoir et fait aussi référence aux forêts dont la partie sud de l’Afrique dispose. Pour d’autres interprétations, l’orange est la couleur de la terre et illustre aussi la fertilité de cette dernière. Elle renvoie l’image d’une terre riche et généreuse. Le blanc est la couleur de l’unité et le vert est celle d’un brillant avenir.

Les bandes ont aussi une signification bien précise. En effet, chacune des bandes représente la devise de la Côte d’Ivoire qui est l’Union, la Discipline et le Travail. Leur disposition à la verticale fait penser à un Etat jeune et dynamique qui part de l’avant.

Origine et histoire du drapeau

Le choix de ce modèle de drapeau ne fut pas facile. En effet, de nombreux débats se sont tenus avant de finalement adopté le drapeau de couleur orange, blanc et vert. La veille de l’obtention de l’indépendance de la côte d’Ivoire, plusieurs propositions ont été reçues. La première d’entre elles fut d’imiter le modèle de drapeau américain et français, selon la proposition du commissaire du gouvernement à l’époque. Cette idée fut rejetée du fait que les représentants du pays ne souhaiter plus avoir l’influence des puissances coloniale une fois que le pays soit devenu indépendant. Dans le but d’illustrer le sang versé pour la patrie, le docteur Augustin Loubao proposa la couleur rouge au lieu de l’orange. Mais cette proposition fut aussi refusée par l’Assemblé Nationale à son tour. Mais après de nombreuses tensions durant les débats, l’assemblée conclut que le drapeau ou le pavillon tricolore serait le drapeau national de ce pays le 03 Décembre 1 959.

Il est à savoir que le pays fut officiellement une colonie française depuis le 03 Mars 1 893. De ce fait donc, le drapeau du gouverneur français pour les colonies françaises fut hissé dans le pays avant l’adoption de son drapeau officiel. Ce drapeau était formé par un drapeau de couleur bleu. En haut, du côté de la hampe se trouvait le tricolore français.

Armoiries nationales de la Côte d’Ivoire

Depuis leur création en 1 960, les armoiries de la Côte d’Ivoire ont subies plusieurs modifications qui portent souvent au niveau de la couleur. Comme l’éléphant est le symbole national de ce pays, il est présent sur chacun des modèles adoptés depuis l’indépendance. Le premier modèle fut un emblème transitoire qui était utilisé entre 1 960 et 1 964. Il était formé par un éléphant marchant, soutenue par une banderole avec la devise nationale. Le tout était entouré par deux rameaux de palmier. Ensuite, cet emblème transitoire fut remplacé par un modèle adopté en 1 964, et utilisé jusqu’en 1 997. Ce dernier modèle était formé par un écusson sur lequel était apposée une tête d’éléphant, vue de son profil. L’écusson était en vert tandis que la tête de l’éléphant était de couleur argent. Au-dessus de l’écusson se trouve un soleil qui est caché à moitié. Des deux côtés, on retrouve deux palmiers et à leurs pieds se trouve une banderole marquée avec la devise du pays. Les palmiers et les banderoles étaient tous de couleur jaune. Dans les années qui suivent, les couleurs ont été modifiées. En effet, la couleur orange fut ajoutée à l’emblème national. De 2001 jusqu’en 2011 même, l’ensemble de l’emblème était de couleur or. Mais en 2012, les couleurs furent rétablies. Les armoiries ont alors repris la couleur verte pour le fond de l’écu et la couleur or pour les palmiers ainsi que la banderole. Cette dernière porte désormais les instructions République de Côte d’Ivoire.

Les drapeaux identiques à celui du pays

Comme le pays a été une colonie française depuis près d’un siècle et demie, il est claire que le tricolore français est celui qui a le plus influencé ce drapeau. De ce fait donc, le drapeau ivoirien a été inspiré par le drapeau français et cela est visible au niveau des trois bandes verticales qui le compose. Les couleurs, quant à elles, ont beaucoup de points communs avec celles présente sur le drapeau irlandais qui est formé par trois bandes verticales. Cependant, sur ce dernier, seules les couleurs sont inversées car c’est la bande verte qui se trouve du côté de la hampe et l’orange se trouve du côté du flotteur.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de la Chypre

Le drapeau de la République Démocratique du Congo

Le drapeau du Cap-Vert

Le drapeau de la Centrafrique

flag_of_the_central_african_republic-svg

Le drapeau de la République Centrafricaine

Description du drapeau de la Centrafrique

Le drapeau centrafricain est de forme rectangulaire avec une proportion de deux sur trois. Il est composé de trois quatre bandes horizontales. De haut en bas, ces bandes sont de couleur bleu, blanc, vert clair et jaune. Ces quatre bandes sont traversées en leurs milieux par une bande verticale de couleur rouge. Sur la bande bleue se trouvant tout en haut est apposée une étoile jaune à cinq branches. En tout, le drapeau est un mélange entre les trois couleurs françaises (le bleu, le blanc et le rouge) et les couleurs panafricaines (le jaune, le vert et le rouge).

Interprétation des couleurs et les symboles présents sur le drapeau

Le mélange entre les couleurs panafricaines et les couleurs issues du tricolore français rappellent le maintien de relation diplomatique qui existe entre la France et le pays, même après que le Centrafrique ait obtenu son indépendance. Cependant, on peut aussi interpréter séparément chacune de ces couleurs. L’étoile de couleur or (ou jaune) est présente pour illustrer la liberté du pays. C’est aussi un symbole par lequel ce peuple montre son enthousiasme pour un brillant avenir. Le bleu fait référence au ciel. C’est d’ailleurs pour cela qu’il se trouve tout en haut du drapeau. Cette couleur véhicule beaucoup de message comme la sérénité, la liberté ou encore la grandeur. La deuxième couleur, qui est le blanc, est celle de la pureté, de la bravoure et de la franchise. Quant à la couleur verte, c’est le symbole de l’espoir et de la foi. La dernière bande, qui est en jaune illustre l’hospitalité ainsi que la charité. Le rouge est connu comme étant l’image de la révolution. C’est aussi la couleur du sang que les martyrs ont versé pour la patrie.

Histoire du drapeau de la Centrafrique

Le pays a été sous a domination française durant près de 55 ans (entre 1 903 et 1 958). De 1 903 à 1 947, il était une colonie française. Depuis 1 947 jusqu’ne 1 958, il fut un territoire d’outre-mer. Durant tout ce temps donc, le drapeau hissé dans ce pays était le tricolore bleu-blanc-rouge. A cette époque, il était connu sous le nom de d’Oubangui-Chari. Mais le 01er Décembre 1 958, Barthélémy Boganda présenta pour la première fois le modèle de drapeau à l’assemblée nationale. Cela entraîna alors la création de la République centrafricaine ainsi qu’à l’adoption de ce modèle comme étant le drapeau national de ce pays. Il est à remarquer que le pays n’accéda à l’indépendance que le 13 Août 1 960. Durant la célébration de l’obtention de l’indépendance, le créateur du drapeau fut érigé en tant que « père fondateur » de la République centrafricaine. Et depuis, le modèle de drapeau arboré dans ce pays resta le même.

Les armoiries du pays

En tout, il y a eu quatre modèles d’armoiries centrafricaines qui ont été adoptés depuis 1 958. Le premier modèle a été utilisé de 1 958 à 1 963. Il était formé par un écu qui avait les mêmes bandes que le drapeau national, sauf qu’elles étaient disposées à la verticale. En haut à gauche se trouvait l’étoile de couleur or. La seconde version des armoiries du pays fut utilisée de 1 963 à 1 976. Elle était formée par un écusson divisé en quatre parties égales. Sur le premier quart en haut, de couleur verte, se trouvait un éléphant. Dans le second quart, qui été de couleur argent se trouvait un baobab de couleur vert. Le troisième quart était muni de trois étoiles à quatre branches sur fond jaune. Quant au dernier quart, elle portait une main pointant vers le centre de l’écusson. Au milieu se trouve la carte du continent africain avec une étoile à cinq branches de couleur or dessus. Cet écusson est surmonté par un soleil levant muni de la date du 01er Décembre 1 958. A ses deux côtés, il y a le drapeau du pays. La devise du pays : Unité-Dignité-Travail, est marquée sur une banderole se trouvant en dessous, tandis que l’inscription ZO KWE ZO est marquée sur une banderole se trouvant tout en haut de l’emblème.

Le troisième modèle fut utilisé entre 1 976 et 1 979. Ce sont les armoiries de l’Empire centrafricain. Il était le même que le modèle précédent, sauf qu’au-dessus se trouvait une couronne royale en or. De plus, un aigle de couleur or fut rajouté sur le soleil levant se trouvant au-dessus de l’écusson. Il était utilisé sous le règne de Bokassa 1er. Quant au modèle actuel, il a été 1 979. Il est assez identique à celui de 1 969, sauf que les banderoles sont de couleur bleu, si avant, elles étaient blanches. De plus, le soleil se trouvant sur l’écusson ne contient aucune inscription. Sur ce dernier modèle, les éléments le constituants sont plus mis en relief.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau du Cap-Vert

Le drapeau de la République Démocratique du Congo

Le drapeau du Kenya