Le drapeau de la Roumanie

romania-162399_1280

Le drapeau de la Roumanie

Description du drapeau de la Roumanie

Le drapeau de la Roumanie est composé de trois couleurs : le bleu, le jaune et le rouge, mais pas n’importe lesquelles. Il s’agit du bleu cobalt, du jaune chrome et du rouge vermillon. C’est cette couleur un peu plus prononcée qui différencie le drapeau de la Roumanie  avec celui du Tchad. En effet, les traits des drapeaux des deux pays se ressemblent. Si celui du Tchad utilise du bleu indigo, le drapeau de la Roumanie est en bleu cobalt qui est un peu plus foncé.

Les couleurs vont de gauche à droite. Le bleu se trouve du côté du mat, le jaune au milieu et le rouge tout à droite.

Le drapeau de la Roumanie adopte un rapport de 2:3, le rectangle est simplement séparé de trois bandes horizontales.

Signification des symboles et des couleurs

Une légende raconte la signification des couleurs du drapeau de la Roumanie. Apparemment, ces dernières sont les représentations des trois pays historiques du pays qui se sont unifiés entre 1859 et 1918. Il s’agit consécutivement de la Transylvanie, de la Valachie et de la Moldavie.

Histoire du drapeau de la Roumanie

Le drapeau de la Roumanie n’a pas toujours été celui que l’on voit actuellement lors des représentations. Il a connu quelques modifications au fil du temps. Le premier jet du drapeau du pays a été voté en 1834. À cette époque, les bandes étaient horizontales et n’étaient pas de la même couleur. On utilisait plutôt le bleu ciel pour symboliser la liberté, le jaune or pour la prospérité, l’égalité et la justice et le rouge marque de la fraternité et du sang. Même la signification des couleurs n’était pas les mêmes. Il faut dire que c’était la période de la révolution entre 1821 et 1848. Il fallait un message fort pour la population.

Malgré que la révolution ait échoué, le pays a gardé les trois couleurs, mais en a changé la signification dès lors que les trois bandes du drapeau de la Roumanie ont signifié les trois pays.

Durant la révolution roumaine de 1939, le drapeau a aussi tenu compte des armoiries hérité du régime communiste. Le symbole était alors placé au milieu de la bande jaune de celui-ci. Mais avant 1948, cet élément fut supprimé. C’est aussi à cette époque que la couleur bleu cobalt a été utilisée.

Le 16 juillet 1994, le drapeau de la Roumanie actuel a été voté par le parlement sous le régime de la loi n° 75.

Quelques informations sur la Roumanie

Faisant partie de l’Union européenne, la Roumanie a gagné sa place sur le plan international de bien des manières. C’est un État de l’Europe du Sud-Est. Il fait partie des 10 pays les plus peuplés de l’Union européenne. Il se trouve à la 7e place. Il faut dire qu’avec ses plus de 230 000 km2, il y a de quoi avoir une forte densité de population.

Il est loin le temps où la Roumanie vivait sous la direction d’autre pays. Depuis son indépendance le 9 mai 1877, fin de la vassalité de la principauté de Roumanie, elle s’est développée à son rythme et à son grès. Actuellement, la langue officielle est le Roumain. Elle est présente que ce soit dans les kiosques à journaux ou dans les journaux télévisés. Le Français n’est plus présent dans le pays.

La Roumanie est surtout connue pour sa géographie. Elle est ornée par la mer Noire, les Carpates et le Danube. De quoi lui apporter des vestiges environnementaux uniques. Pour ce qui est du tourisme, que ce soit pour l’écotourisme ou encore pour les visites historiques et culturelles, la Roumanie n’a rien à envier aux autres pays du monde.

Vivant entre tradition et modernité, le pays connait actuellement une économie florissante. Sa monnaie nationale est le leu roumain. Son activité principale tourne autour des services, productions et exploitations d’automobiles et d’énergie. Le secteur de entreprenariat et de l’industrie est l’une des principales forces du pays, et ce, depuis 2000. De grandes marques comme Dacia ou OMV Petrom viennent d’ailleurs de ce pays.

En outre, la Roumanie est un pays riche en culture. L’art est ici vivant et fait partie du quotidien de la population que ce soit les musiciens, les sculpteurs ou encore les peintres : les touristes sont souvent impressionnés par le trafic que cette activité créée dans le pays. Les inspirations artistiques y sont typiques de l’Europe de l’Est. En ce qui concerne sa gastronomie il y a quelques plats locaux qui en valent véritablement le détour. Tel est le cas des sarmales, des mititei et encore d’autres.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de la Palestine

Le drapeau du Brésil

Le drapeau de la Gambie

Publicités