Le drapeau du Vatican

Le drapeau du Vatican

Le drapeau du Vatican

Le Vatican, plus précisément appelé État de la Cité du Vatican, constitue le Saint-Siège. Il représente les institutions de l’ÉCAR ou Église Catholique Romaine. Même si son territoire se trouve enclavé dans la ville de Rome, il constitue un État à part entière.

Il a obtenu son indépendance de l’Italie en 1929 par la signature des accords du Latran. Le père pontife, chef suprême de l’Église catholique, y exerce un pouvoir monarchique absolu.

Lire la suite

Publicités

Le drapeau de la Slovaquie

Le drapeau de la Slovaquie

Le drapeau de la Slovaquie

Description du drapeau de la Slovaquie

Le drapeau de la Slovaquie a été adopté officiellement le 3 septembre 1992. Il est composé de trois bandes horizontales dont l’ordre des couleurs est le suivant : Blanc, bleu et rouge. Dans le côté du mat, un blason (appelé aussi l’écu national) surmonte les trois bandes. L’écu placé est ce qui fait la différence avec les autres drapeaux slaves. La grande partie de l’écu occupe surtout la bande bleue.

La loi n°63/1993 du 18 février 1993 définit l’apparence du drapeau comme suit : « Le drapeau national de la République slovaque est composé de trois bandes horizontales-blanche, bleue et rouge-agencées l’une en dessous de l’autre. Les armoiries nationales sont placées à la même distance des bords supérieur et inférieur du drapeau national et leur hauteur est égale à la moitié de celle du drapeau. Au contact de l’écu avec une autre couleur que le blanc se trouve un lis

eré blanc, large d’un centième de la longueur du drapeau. Dans les armoiries nationales figurant sur le drapeau national, aucune ligne de contour n’est utilisée. »

Lire la suite

Le drapeau de la Suisse

Le drapeau de la Suisse

Le drapeau de la Suisse

Adopté le 12 décembre 1889, le drapeau de la Suisse est différent des autres drapeaux. Il n’est pas rectangulaire mais carré. C’est un carré de couleur rouge avec une croix blanche au milieu. Les branches de la croix s

ont égales entre elles. Les croix sont alésées d’argent. Egalement connue comme étant la croix de la Suisse.

Lire la suite

Le drapeau de la Roumanie

romania-162399_1280

Le drapeau de la Roumanie

Description du drapeau de la Roumanie

Le drapeau de la Roumanie est composé de trois couleurs : le bleu, le jaune et le rouge, mais pas n’importe lesquelles. Il s’agit du bleu cobalt, du jaune chrome et du rouge vermillon. C’est cette couleur un peu plus prononcée qui différencie le drapeau de la Roumanie  avec celui du Tchad. En effet, les traits des drapeaux des deux pays se ressemblent. Si celui du Tchad utilise du bleu indigo, le drapeau de la Roumanie est en bleu cobalt qui est un peu plus foncé.

Les couleurs vont de gauche à droite. Le bleu se trouve du côté du mat, le jaune au milieu et le rouge tout à droite.

Le drapeau de la Roumanie adopte un rapport de 2:3, le rectangle est simplement séparé de trois bandes horizontales.

Signification des symboles et des couleurs

Une légende raconte la signification des couleurs du drapeau de la Roumanie. Apparemment, ces dernières sont les représentations des trois pays historiques du pays qui se sont unifiés entre 1859 et 1918. Il s’agit consécutivement de la Transylvanie, de la Valachie et de la Moldavie.

Histoire du drapeau de la Roumanie

Le drapeau de la Roumanie n’a pas toujours été celui que l’on voit actuellement lors des représentations. Il a connu quelques modifications au fil du temps. Le premier jet du drapeau du pays a été voté en 1834. À cette époque, les bandes étaient horizontales et n’étaient pas de la même couleur. On utilisait plutôt le bleu ciel pour symboliser la liberté, le jaune or pour la prospérité, l’égalité et la justice et le rouge marque de la fraternité et du sang. Même la signification des couleurs n’était pas les mêmes. Il faut dire que c’était la période de la révolution entre 1821 et 1848. Il fallait un message fort pour la population.

Malgré que la révolution ait échoué, le pays a gardé les trois couleurs, mais en a changé la signification dès lors que les trois bandes du drapeau de la Roumanie ont signifié les trois pays.

Durant la révolution roumaine de 1939, le drapeau a aussi tenu compte des armoiries hérité du régime communiste. Le symbole était alors placé au milieu de la bande jaune de celui-ci. Mais avant 1948, cet élément fut supprimé. C’est aussi à cette époque que la couleur bleu cobalt a été utilisée.

Le 16 juillet 1994, le drapeau de la Roumanie actuel a été voté par le parlement sous le régime de la loi n° 75.

Quelques informations sur la Roumanie

Faisant partie de l’Union européenne, la Roumanie a gagné sa place sur le plan international de bien des manières. C’est un État de l’Europe du Sud-Est. Il fait partie des 10 pays les plus peuplés de l’Union européenne. Il se trouve à la 7e place. Il faut dire qu’avec ses plus de 230 000 km2, il y a de quoi avoir une forte densité de population.

Il est loin le temps où la Roumanie vivait sous la direction d’autre pays. Depuis son indépendance le 9 mai 1877, fin de la vassalité de la principauté de Roumanie, elle s’est développée à son rythme et à son grès. Actuellement, la langue officielle est le Roumain. Elle est présente que ce soit dans les kiosques à journaux ou dans les journaux télévisés. Le Français n’est plus présent dans le pays.

La Roumanie est surtout connue pour sa géographie. Elle est ornée par la mer Noire, les Carpates et le Danube. De quoi lui apporter des vestiges environnementaux uniques. Pour ce qui est du tourisme, que ce soit pour l’écotourisme ou encore pour les visites historiques et culturelles, la Roumanie n’a rien à envier aux autres pays du monde.

Vivant entre tradition et modernité, le pays connait actuellement une économie florissante. Sa monnaie nationale est le leu roumain. Son activité principale tourne autour des services, productions et exploitations d’automobiles et d’énergie. Le secteur de entreprenariat et de l’industrie est l’une des principales forces du pays, et ce, depuis 2000. De grandes marques comme Dacia ou OMV Petrom viennent d’ailleurs de ce pays.

En outre, la Roumanie est un pays riche en culture. L’art est ici vivant et fait partie du quotidien de la population que ce soit les musiciens, les sculpteurs ou encore les peintres : les touristes sont souvent impressionnés par le trafic que cette activité créée dans le pays. Les inspirations artistiques y sont typiques de l’Europe de l’Est. En ce qui concerne sa gastronomie il y a quelques plats locaux qui en valent véritablement le détour. Tel est le cas des sarmales, des mititei et encore d’autres.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de la Palestine

Le drapeau du Brésil

Le drapeau de la Gambie

Le drapeau des Pays-Bas

Le drapeau des Pays-Bas

Description du drapeau des Pays-Bas

Le drapeau des Pays-Bas est un simple rectangle de proportion 2 :3. Sa largeur est divisée en trois bandes multicolores, ce qui fait sa différence parmi les drapeaux du monde entier. Arborant les couleurs bleu, blanc et rouge, ce drapeau ne ressemble pas à celui de la France. Ces bandes sont horizontales.

Sur le drapeau des Pays-Bas, chaque bande est à distance égale de l’autre.

Il ne faut pas confondre le drapeau des Pays-Bas avec celui du Luxembourg. Le bleu n’est pas le même sur les deux drapeaux. Le premier utilise un bleu outre-mer, tandis que le seconde un bleu ciel.

Signification des symboles et les couleurs

Simple à interpréter, le drapeau des Pays-Bas n’est que le reflet des sept provinces unies du pays. Il faut dire qu’avant l’adoption de ce drapeau en 1937, les Pays — Bas n’avaient pas de véritable étendard. Chaque province avait son propre drapeau.

Dans la version originale du dessin, le rouge était en fait un orange. La couleur a ensuite été modifiée afin d’être plus visible en mer.

Histoire du drapeau des Pays-Bas

Le drapeau des Pays-Bas tire son style de la « bannière du prince ». Lors de sa colonisation, l’empereur avait voulu signer l’annexassions du territoire par la création d’un drapeau à son image. Le premier drapeau néerlandais a été créé en 1548. Il portait les couleurs or avec au centre l’aigle des Habsbourg et un minuscule canton des armoires néerlandaises.

Lors de la révolution, on a voulu unifier les sept provinces du pays. Les couleurs les plus neutres furent le orange, le blanc et le bleu. En 17e siècle, l’orange a été effacée du tableau sous prétexte qu’en mer ce n’est pas la couleur la plus visible. Elle a été alors remplacée par le rouge qui est resté jusqu’à présent.

Dans l’esprit du drapeau des princes, les bandes horizontales ont été gardées. Selon la légende, ce style serait le signe d’un engagement plein et entier pour la patrie. Un message, qui semble-t-il, est apprécié par la population néerlandaise.

Cette forme actuelle que l’on connait du drapeau des Pays-Bas a été adoptée le 19 février 1937.

Quelques mots sur le pays

Les Pays-Bas ou le royaume des Pays-Bas est un pays de l’Europe de l’Ouest. Il partage ses frontières avec la Belgique et l’Allemagne ainsi qu’avec la France. Il vit sous un régime monarchique constitutionnel avec un gouvernement et un parlement à sa tête. Il est divisé en 4 territoires, 12 provinces autonomes et 3 communes qui ont des statuts d’outre-mer.

Au niveau politique, les Pays-Bas sont connus pour être un pays de tolérance. Bon nombre des infractions ont été dépénalisées dans cette partie du monde. Tel est le cas par exemple de l’avortement, de la prostitution, de l’euthanasie et de l’usage de certaines drogues. C’est aussi l’un des premiers pays à avoir aboli la peine de mort. Ce fut en 1878.

Le tourisme est une activité qui bat son plein aux Pays-Bas. Et pour cause, le paysage néerlandais est propice à un dépaysement total et complet. S’ajoute à cela les quelques vestiges historiques et culturels du pays. De quoi attirer un maximum de curieux chaque année. Les larges rivières et les pleines sans fin : c’est ce qui fait la renommée du pays. Le tourisme est l’une des bases de la réussite économique des Pays-Bas. Il génère des dizaines de milliards d’euros chaque année.

Outre le tourisme, les secteurs de l’agriculture et l’élevage sont en plein effervescence dans ce pays. Il ne s’agit plus du secteur primaire comme on le connaissait. Aujourd’hui, les Pays-Bas automatisent leur culture afin d’optimiser les rendements.

Pour ce qui est de l’agroalimentaire, les Pays-Bas sont le quatrième plus gros producteur mondial dans ce domaine. Transport, emballage et exportation : il est possible d’y trouver plusieurs industries de pointe.

L’art est très présent dans le pays. Elle se traduit par une architecture unique et des peintures d’une beauté rare. La culture des plantes y est aussi un art à part entière. Les Pays-Bas sont victimes de ce que l’on appelle la tulipomanie : une curiosité qui rend les villes plus belles et plus attractives pour les touristes.

Musique classique, électronique, hardcore et gabber : il est possible de trouver de tout en Pays-Bas. Depuis quelques années, le pays organise même des festivités qui le transforment en le must des dancefloor du monde entier. Parmi les plus renommés, on peut citer entre autres Thunderdome, le Mystery Land ou encore l’Amsterdam Dance Évent. C’est un moyen comme un autre de se faire connaitre par le pays.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de l’Ouzbékistan

Le drapeau du Chili

Le drapeau des Fidji

Le drapeau de la Géorgie

georgie

Le drapeau de la Géorgie

Description et symbolisme du drapeau de la Géorgie

Le drapeau de la Géorgie a été adopté officiellement le 14 janvier 2004. C’est le drapeau civil, le drapeau d’Etat, le pavillon marchand et le pavillon d’Etat de la Géorgie. Ce qui frappe en premier ce sont les croix rouges qui dominent presque la totalité de la surface blanche du drapeau. Une grande croix rouge de Saint George domine le milieu du drapeau, sa taille étant plus grande que les autres croix. Quatre autres petites croix rouges dans les quartiers sont disposées de part et d’autre de la grande croix.

D’après le site officiel du Président du pays, les deux couleurs qui constituent le drapeau ont des significations bien précises. Le blanc est une représentation de l’innocence, de la chasteté, de la pureté et de la sagesse. Le rouge est quant à lui un symbole du courage, de l’amour, de la justice et de la bravoure. Mais dans sa généralité, le drapeau de la Géorgie est symbole de la chrétienté et de l’Amour que les Géorgiens ont envers Dieu.

Histoire sur les drapeaux de Géorgie et sur le « drapeau à cinq croix »

Le drapeau a été autrefois utilisé comme symbole du royaume d’Ibérie par le roi Vakhatang Ier Gorgassal aux alentours du Vème siècle. En 2004, il est de nouveau réutilisé par le gouvernement du pays qui était issu de la Révolution des Roses. Avant son utilisation officielle, d’autres drapeaux ont connu le jour. Le « drapeau aux cinq croix » n’est que le fruit de plusieurs lignées d’histoires. Les premiers drapeaux remontent au Moyen Age.

Avant même l’entrée dans l’ère du moyen âge des drapeaux étaient déjà utilisés durant l’antiquité en Géorgie. Le premier entre eux datait de 90 av JC jusqu’en 189 après JC. Il était constitué durant la reconstitution hypothétique de l’étendard de la Dynastie Artaxiade. Le drapeau était sur fond bordeaux et était doté de dessins de deux oiseaux et d’un symbole au milieu.

700 ans plus tard, il fut remplacé par un autre drapeau de couleur violette. C’était l’étendard de la famille Bragatouni. De 1001 à 1990, des drapeaux ont succédés à d’autres. Durant ces dates, la plupart des  drapeaux ne représentaient pas exactement le pays. Sauf celui de 1921.

Le vrai du drapeau du pays connu sa naissance durant la nouvelle République socialiste soviétique de Géorgie. Cette République de 1921 adopta pour la première fois un drapeau. Il était tout en rouge et était pourvu des lettres CCPT(CCRG) en bleu dans sa partie gauche. Mais dès 1937, il fut vite remplacé par un autre drapeau. Le pays n’était pas cependant pas satisfait du nouveau drapeau et entama un nouveau changement en 1940. C’est le drapeau de la RSS de la Géorgie. Le drapeau est toujours dominé par la couleur rouge. En 1951, les modifications continuèrent et le drapeau garda toujours sa couleur rouge mais en portant dans son coin supérieur gauche une étoile, un marteau ainsi qu’une faucille. Le tout incrusté dans un soleil bleu.

Le drapeau actuel du pays serait celui des anciens Etats géorgiens comme l’Ibérie. C’est le roi d’Ibérie qui avait choisi pour la première fois le drapeau à cinq croix. Il n’était alors cependant utilisé qu’en tant que bannière. L’historien Nodar Assatiani avait baptisé le drapeau comme étant le « drapeau gorgassalien ». Selon l’histoire cependant, il est aussi raconté que Georges V le Brillant était introducteur du drapeau en Géorgie. Autrefois ce drapeau était un symbole du christianisme et était l’étendard des Croisés ayant suivis Godefroy le Bouillon.

Dans le Livre de Tous les Royaumes, un drapeau des anciens temps est similaire à celui du drapeau actuel de la Géorgie. Le quarante-troisième drapeau du livré avait comme fond le blanc et possédait en son milieu une grande croix rouge de Saint Georges, quatre autres croix rouges étaient réparties de part et d’autre de la grande croix.

Le drapeau en question

D’après tous les indices présents sur le drapeau, son origine est assez diverse mais il reste cependant un symbole fort aussi bien dans l’histoire de la croyance que celle du pays de la Géorgie. Dans tous les cas, le choix du drapeau a été fait par voie de concours alors il est assez difficile de déterminer exactement si le drapeau est vraiment le fruit de l’imagination ou le résultat d’une succession d’histoires et d’influences à travers les siècles. D’ailleurs un décret présidentiel du 25 janvier 2004 concernant la construction du drapeau national géorgien contient deux points principaux, ce qui prouve l’adoption du drapeau. Ledit article stipulant que : « Selon l’article, paragraphe 1 de la loi géorgienne concernant le drapeau national géorgien, le drapeau national est un rectangle blanc, avec une grande croix rouge centrale touchant les quatre côtés du drapeau. Dans les quatre quartiers formés par la grande croix, il y a quatre croix dites « bolnour-katskhouri » rouges.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau des Fidji

Le drapeau du Honduras

Le drapeau du Cuba

Le drapeau du Danemark

flag-1040577_1280

Le drapeau du Danemark

Description du drapeau Danois

Le drapeau danois est aussi connu sous le nom de Dannebrog qui veut dire vêtement danois ou encore vêtement rouge. C’est un drapeau qui possède une proportion assez particulière. En effet, cette dernière est de 28 unités sur 37 selon la version officielle. Cependant, pour le drapeau civil, cette proportion est différente. Elle est de 7 unités en hauteur, sur 9 et un quart en longueur. Si on regarde de plus près les détails, les bandes présentent une épaisseur d’une unité et elles sont décalées de trois unités depuis le côté de la hampe et de trois autres du bord supérieur du drapeau.

Comme son nom l’indique, il est formé par un fond rouge qui est traversé par deux bandes blanches perpendiculaires. Ces deux bandes forment une croix qui est légèrement incliné du côté de la hampe. Cette croix, aussi appelé Croix de Saint Olaf, est une croix scandinave.

Signification des couleurs et symboles

La croix présente est la croix scandinave. Elle se trouve sur les drapeaux de nombreux autres pays de la Scandinavie tels que la Norvège, la Suède ou encore l’Islande. Elle est même présente sur le drapeau de la Finlande qui ne fait même pas partie de la Scandinavie. Quant à la couleur du fond du drapeau, elle fait référence au sang rouge versé pour la patrie sur les champs de bataille.

Histoire et origine du drapeau du Danemark

De nombreuses légendes sont rattachées à l’origine de ce drapeau danois. L’un d’entre elles stipule que ce drapeau serait juste tombé du ciel en 1 219, plus précisément le 15 Juin de cette année. C’était durant la bataille de Lyndanisse qui a été ordonnée par le pape. D’autres disent que durant une bataille menée contre les estoniens, le roi Vladimir le Victorieux  vit dans le ciel la foudre qui dessina une croix dans le ciel. Il associa alors cette croix avec le sang qui a coulé durant ce jour-là pour en faire un emblème national. Par contre, d’autres légendes disent que suite à cette bataille, tous les vêtements du roi étaient imprégnés de sang à l’exception de sa ceinture et de son baudrier. De là est donc naît la croix scandinave. Si l’on résume alors toutes ces histoires, on peut dire que le drapeau est issu du règne du Roi Vladimir le Victorieux. Il fait partie des plus anciens drapeaux du monde car il date donc du 13ème siècle. Cependant, ce drapeau ne sera officialisé qu’en 1 854, près de six siècles après sa création.

Les différents drapeaux du Danemark

Le drapeau rectangulaire danois est utilisé en tant que pavillon national. C’est aussi le drapeau civil du pays. C’est-à-dire qu’il peut être hissé par tout ressortissant du pays. Le drapeau et pavillon d’Etat, quant à lui, est assez différent. En effet, il n’est pas rectangulaire, mais la partie du flotter forme une queue d’aronde. Même sa proportion est différente car elle est de 56 unités sur 107 sur ce modèle. Ce dernier est aussi le drapeau de guerre de ce pays. Quant au drapeau royal, il présente la même forme que le drapeau d’Etat, c’est-à-dire avec une queue d’aronde sauf qu’il est muni par les armoiries du pays. Elles sont apposées sur l’intersection des eux bandes blanches du drapeau. Finalement, le drapeau de la marine est présent sur tous les bateaux à usage commerciale ou à usage militaire provenant de la Danemark. Ce drapeau a un flotteur en queue d’aronde, mais sa couleur est légèrement plus foncée que celle des autres drapeaux. Certains disent que cette couleur fait référence au sang séché.

Les armoiries du pays

Il est à remarquer qu’il y a deux formes d’armoiries pour deux utilisations différentes au Danemark. Les petites armoiries sont utilisées par l’Etat. Elles sont formées par trois lions de couleur bleu qui se trouvent l’un en dessous de l’autre. Avec eux se trouvent neufs cœurs de couleur rouge, et le tout est supporté par un écu de couleur or. Cet écu est surmonté par une couronne royale. Il est à remarquer que c’est un modèle qui date des années 1 819. Quant aux grandes armoiries, elles sont utilisées par la royauté uniquement. Cela inclut le souverain, la famille royale et la cour, ainsi que la Garde royale. Elles sont formées par un écu divisé en quatre parties. Le premier quart est muni des mêmes motifs que les petites armoiries. Il en est de même pour le dernier quart. Quant au deuxième, il est composé par deux lions bleus. Quant au troisième, il est muni d’un bélier et d’un ours polaire qui sont tous les deux de couleur argent. Juste au-dessus d’eux se trouvent trois couronnes royales en or. Cette partie des armoiries a une couleur bleu claire tandis que les fonds des autres parties sont tous de couleur or.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau du Djibouti

Le drapeau du Mexique

Le drapeau de l’Autriche

Le drapeau de la Chypre

flag-1040575_1280

Le drapeau de la Chypre

Description et signification des symboles du drapeau de la Chypre

Le drapeau de ce pays est formé par un rectangle de couleur blanc. Tout au centre du drapeau se trouve la silhouette de l’île de Chypre. Cette dernière est de couleur cuivre. En dessous de cette représentation du pays sont placés deux rameaux d’olivier de couleur verte. Il est à remarquer que ces rameaux son croisé. Quant à ses proportions, elles sont de trois unités en hauteur sur cinq autres en largeur.

Chaque élément de ce drapeau possède sa propre signification. Le fond blanc fait référence à la paix. Quant aux deux rameaux d’olivier, ils sont à l’image de l’harmonie existant entre les chypriotes grecs et les chypriotes turcs. Ce sont les deux communautés qui sont présentes dans l’île. Depuis l’antiquité déjà, Chypre fut connu comme étant un endroit pour l’exploitation minière du cuivre. Cela explique d’ailleurs la couleur cuivre de la carte de l’île se trouvant tout au milieu du drapeau.

Origine et histoire du drapeau Chypriote

Suite à un concours de dessin lancé en 1 960, le modèle de drapeau chypriote vit le jour. A cette époque, il était demandé à ce que ce drapeau soit complètement neutre, c’est-à-dire qu’il n’est ni associé à la communauté grecque ni associé à la communauté turque. De ce fait donc, il ne contenait ni le symbole de l’islam ni la marque du christianisme. Il revenait au président de la République de Chypre à l’époque de choisir le modèle qui convenait le plus au pays. De ce fait donc, le modèle proposé par le peintre chypriote turc Ismet Güney fut choisi pour être le drapeau de national. Finalement donc, le premier drapeau fut adopté le 19 Août 1 960, avant même que le pays n’obtint son indépendance.

Les drapeaux successifs du pays

Ce drapeau a connu quelques modifications depuis son adoption en Août 1 960. Le premier modèle adopté fut assez ressemblant au modèle actuel. Cependant, la différence était que seuls les contours de la carte de l’île étaient de couleur cuivre mais le reste était en blanc. Cette même année, la carte subie une modification. En effet, elle fut entièrement colorée en cuivre et fut modèle a été adopté depuis 1960 jusqu’en  Avril 2006. Par la suite, le drapeau a encore subi quelques modifications, les dimensions de la carte du pays ont été augmentées. Elle recouvre une plus grande partie du drapeau. La couleur des rameaux d’olivier est aussi beaucoup plus foncée, en fait, les rameaux sont de couleur vert olive. Même la taille des rameaux a augmentée. Ce modèle est alors utilisé jusqu’à maintenant.

Avant l’indépendance du pays, il était sous la domination britannique. De ce fait donc, les drapeaux des colonies britanniques se sont succédé dans ce pays depuis 1 881. Donc le premier, utilisé entre 1 881 et 1922 était formé par un drapeau à fond bleu. En haut, du côté de la hampe se trouvait le drapeau britannique. A droite se trouvaient inscrites dans un cercle blanc les initiales CHC, pour Cyprus High Commissionner. Par la suite, de 1 922 à 1 960 la puissance britannique avait utilisé un autre drapeau dans ce pays. Il était similaire au précédent sauf qu’il n’y avait plus les inscriptions CHC dessus. Elles ont été remplacées par deux lions marchant, de couleur rouge, placé l’un au-dessus de l’autre.

Il est à remarquer qu’en 2004, un modèle de drapeau fut proposé pour la réunification de ce pays. Cela faisait partie d’un projet nommé « projet Annan ». Ce drapeau avait trois bandes de couleurs bleu, jaune et rouge, séparés par d’étroites bandes blanches. La bande jaune de milieu avait une hauteur qui était deux fois plus grande que celles des deux autres bandes. Cependant, il fut refusé suite à un référendum et n’a jamais été adopté.

L’emblème national de la Chypre

Les armoiries du pays sont utilisées par le président de la République. Elles l’accompagnent sur le plan national et international. Ces armoiries sont formées par un écusson de couleur cuivre, qui fait encore référence à l’important gisement de cuivre dont le pays dispose. Sur cet écusson se trouve une colombe en plein envol de couleur blanche qui porte dans son bec un rameau d’olivier. En dessous de la colombe est inscrit la date de l’obtention de l’indépendance de la Chypre, c’est-à-dire 1 960. L’ensemble est soutenu par une guirlande végétale. En fait, cette dernière est formée par du laurier dans la version de 1 960. Mais après quelques modifications en 2012, le laurier fut changé par deux rameaux d’oliviers entrecroisés. Il est aussi à remarquer qu’avant la modernisation des armoiries en 2012, le rameau que la colombe portait à son bec était de couleur verte. Mais après, il est devenu tout en blanc, comme la colombe. De plus, la colombe est beaucoup plus grande sur le model modernisé.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de la Centrafrique

Le drapeau de l’Arménie

Le drapeau du Bélarus

Le drapeau du Bélarus

flag-1040528_1280

Le drapeau du Bélarus

Description du drapeau de la Biélorussie

Le drapeau de la République de Belarus, aussi connue sous le nom de République de Biélorussie, est formé par deux bandes horizontales. La première bande possède une couleur rouge et la seconde bande est verte. La hauteur de la bande rouge est deux fois plus grande que celle de la bande verte. Du côté de la hampe se trouve une bande blanche verticale qui est munie d’une ornementation nationale de la Belarus. Cette ornementation est aussi de couleur rouge.

Signification des couleurs et des symboles du drapeau du Bélarus

Chaque couleur présente sur ce drapeau a une valeur très importante pour le peuple de la Biélorussie. En effet, le rouge rappelle les innombrables luttes contre les oppressions dans le passé. Elle est la couleur ardente de la fraternité du peuple qui a conduit à l’obtention de l’indépendance de ce pays. Elle est aussi le symbole de la noblesse. Dans ce pays, elle est portée par les hauts dignitaires. La couleur verte quant à elle est l’image de la relation étroite qu’entretient le pays avec la nature. En effet, des forêts ainsi que des champs recouvrent une grande partie du pays. Elle est aussi le symbole de l’espoir pour ce peuple. La couleur blanche, qui est le fond des ornementations, symbolise la liberté.

Quant aux ornementations présentes sur le drapeau, au centre se trouve la représentation d’un diamant qui est le symbole de l’éternité. Cette pierre précieuse est aussi le symbole de la déesse de la fertilité. Les petites pierres précieuses tout autour rappellent une bonne récolte, ainsi que l’abondance de nourriture pour le peuple. Il est à rappeler que ces ornements font partie des arts populaires traditionnels bélarusses. Ces motifs sont fréquemment retrouvés sur des broderies d’art originaire de cette partie du monde. Ils transmettent un message assez clair qui dit que le bonheur nécessite un travail acharné et de la compétence.

Origine et histoires du drapeau de la Biélorussie

Même si le pays s’était déjà auto-proclamé indépendant le 25 Mars 1 918, la Russie soviétique refusa cette décision. De ce fait, elle envahit le pays et la Biélorussie était alors appelée République socialiste soviétique de la Biélorussie. Par la suite alors, le drapeau utilisé dans le pays était un drapeau rouge, qui est la couleur du socialisme. Ce modèle n’a été utilisé que durant un an car de 1 919 à 1 927, le drapeau subit une modification. En haut du côté de la hampe, des lettre en cyrillique qui signifiaient SSRB, de couleur or, ont été rajoutées. De 1 927 jusqu’en 1 937, les lettres furent changées. Cette fois, elles signifiaient BSSR. Elles étaient encadrées par une fine bande de couleur or. De 1 937 à 1 951, les lettres sont restées les mêmes sauf qu’au-dessus d’elles, on a rajouté les fameux outils qui symbolisent le socialisme : ce sont le marteau et la faucille. Cela est dû au fait que le pays fut envahi par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale. A partir de 1 951, le pays fut connu sous le nom de de RSS de la Biélorussie. Il adopta alors un drapeau assez similaire à celui utilisé actuellement, le 25 Décembre 1 951. La seule différence était la présence du marteau et de la faucille de couleur or, en haut du côté de la hampe. Le symbole était inscrit sur le coin de la bande rouge. Suite à un référendum en 1 995, plus précisément le 07 Juin, les couleurs de la RSS de la Biélorussie furent reprises. Le drapeau subit une légère modification le 10 Février 2012, d’où surgit finalement le modèle actuel du drapeau bélarusse.

L’emblème de ce pays

C’est un pays qui fut fortement marqué par le passage de la puissance soviétique. De ce fait, on retrouve des traces liées au socialisme dans chacun des emblèmes de la Biélorussie. Tout au centre, l’emblème est formé par les contours, de couleur verte, de la carte de la Belarus. Le fond de cette carte est formé par des rayons de soleil, issus d’un soleil partiellement caché par la moitié supérieure du globe terrestre. Sur ce globe est représenté le continent Eurasie, et il est de couleur violet clair. Les mers qui l’entourent sont, quant à eux, de couleur bleue claire. Le tout est entouré par des tiges de blé qui sont eux-mêmes soutenues par des fleurs de lin bleu à droite et des fleurs de trèfles roses à gauche. Ces tiges de blés sont réunies par une bande de la même couleur que le drapeau national. Elles sont enroulées autour des tiges. Dans la partie inférieure de la bande est inscrit, dans la langue du pays, le nom de la République de la Biélorussie. Cette inscription est de couleur or. Il n’est pas à oublier qu’il y a une étoile à cinq branches, de couleur rouge, sur la partie supérieure de l’emblème.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de l’Allemagne

Le drapeau du Djibouti

Le drapeau de l’Australie

Le drapeau de la Belgique

map-1020052_1280

Le drapeau de la Belgique

Description du drapeau Belge

Il est à savoir que les détails concernant ce drapeau sont définis par l’article 193 de la Constitution de la Belgique. Le drapeau belge possède une forme rectangulaire avec une proportion assez originale. En effet, sa proportion est de 13 unités sur 15 en hauteur et en longueur. Les dimensions officielles de ce drapeau sont de 2,60 mètres sur 3 mètres. Cependant, pour l’usage civil, la proportion est de 2 unités sur 3, en hauteur et en longueur. C’est un drapeau tricolore formé par trois bandes verticales. La première, du côté de la hampe est de couleur noire, la seconde au milieu est jaune et la dernière est rouge. Il est à remarquer aussi que chacune de ses bandes représente 5 unités sur la longueur totale du drapeau.

Signification du drapeau de la Belgique

Chaque couleur représentée sur le drapeau de la Belgique possède une signification bien précise. La couleur noire représente le fond en sable du lion qui est de couleur or (ou jaune). Comme le drapeau a été inspiré par les couleurs des armes du duché de Brabant, la couleur rouge est celle des griffes et de la langue du lion. Il est à remarquer que le lion est le symbole national de la Belgique.

Origine et histoire

L’origine du drapeau belge remonte aux années 1 789. A cette époque, le pays était encore sous la domination autrichienne. Pour chasser cette puissance étrangère de leur terre alors, la révolution brabançonne hissa le drapeau belge durant leur manifestation. Cependant, ce drapeau ne s’imposera que lors de la révolution belge de 1 830. Si l’on rappelle un peu les faits, c’est lors d’un théâtre donné à l’occasion de du 59ème anniversaire du Roi Guillaume d’Orange que les manifestations ont commencé. C’était alors le 25 Août de cette année et le pays était militairement envahi par les Néerlandais. Les révolutionnaires ont arborés le tricolore français dans certaines villes comme Bruxelles le soir de cette révolution. Les revendications, quant à elles, se portaient sur le rattachement de la Belgique à la France. Mais le lendemain de cette rébellion, le journaliste au Courrier de Pays Bas, Edouard Ducpétiaux remplaça le tricolore français par celui avec les couleurs brabançonnes. Il en fit pareil avec tous les drapeaux français hissés dans la ville. De là est née l’utilisation des trois couleurs jaune rouge et noire comme drapeau officiel belge, et cela perdure jusqu’à nos jours.

Les drapeaux successifs qu’a connu la Belgique

Le drapeau national d’un pays est le reflet des divers changements qu’a subit ce pays au cours de son histoire. De ce fait, les changements du drapeau belge reflètent eux aussi les étapes par lesquelles la Belgique est passée. Le premier modèle hissé dans le pays était celui des « Etats Belgique Unis » de 1 789 à 1 790. Pendant cette période, les trois bandes étaient horizontales. De haut en bas, les couleurs des bandes étaient rouge, noire et jaune. Le premier drapeau de la Belgique Indépendante, de 1 830 et 1 831, avait les mêmes bandes horizontales mais dont les couleurs étaient disposées autrement. Elles étaient, de haut en bas, rouge, jaune et noir. Les bandes verticales sur le modèle actuel ont été adoptées le 12 Octobre 1 831.

Utilisation du drapeau belge

Le drapeau tricolore noir, jaune et rouge est le drapeau national et le pavillon national belge. Il peut donc être arboré par chaque citoyen du pays. Quant au drapeau d’Etat, il est assez particulier. Il possède les mêmes bandes que le drapeau national, mais sur la bande jaune au milieu, il y a le symbole national de la Belgique qui est le lion. Ce dernier est de couleur noir sauf sa langue et ses griffes qui sont en rouge. Ce lion est tourné face au côté de la hampe. Au-dessus du lion se trouve une couronne royale. Le drapeau du roi est totalement différent de ces deux modèles. Il est de couleur pourpre avec les armoiries d’Etat en son milieu. Il porte aussi des monogrammes personnalisés à ces quatre coins.

Armoiries du pays

Les armoiries du pays ont été adoptées en 1 837, mais elles ont subi des modifications en 1 921 et 1 995. Il existe trois niveaux d’armoiries en Belgique: les petites, les moyennes et les grandes armoiries et il y a aussi les armoiries d’Etat. Ce dernier est le plus simple parmi les versions des armoiries. Il est formé par un écusson de couleur noire sur lequel se trouve un lion en or avec une gueule et des griffes de couleur rouge. Au-dessus de l’écusson se trouve une couronne royale.

A part ces armoiries principales, chaque province de la Belgique, qui sont au nombre de 9 au total, possède ses propres armoiries. Ces 9 types d’armoiries des provinces sont toutes présentes en haut des grandes armoiries.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de la Bosnie-Herzégovine

Le drapeau de l’Egypte

Le drapeau de la Colombie