Le drapeau du Vatican

Le drapeau du Vatican

Le drapeau du Vatican

Le Vatican, plus précisément appelé État de la Cité du Vatican, constitue le Saint-Siège. Il représente les institutions de l’ÉCAR ou Église Catholique Romaine. Même si son territoire se trouve enclavé dans la ville de Rome, il constitue un État à part entière.

Il a obtenu son indépendance de l’Italie en 1929 par la signature des accords du Latran. Le père pontife, chef suprême de l’Église catholique, y exerce un pouvoir monarchique absolu.

Le drapeau du Vatican est un carré divisé longitudinalement en deux bandes : blanche à droite et jaune à gauche. La partie gauche est de couleur unie. Le côté droit, quant à lui, porte le sceau de la papauté. Ce blason représente la tiare papale, la triple couronne des suprêmes pontifes, surplombant les deux clefs croisées de Saint Pierre qui sont liées par un cordon rouge. Les couleurs de ce drapeau font référence à l’or (jaune) et à l’argent (blanc).

La bannière du Vatican est étendue dans toutes les églises catholiques romaines et les institutions catholiques du monde. Lors de l’expédition de la fusée Apollo 11, un drapeau du Vatican a été étendu sur le sol lunaire. Cet exemplaire se trouve actuellement au Musée du Vatican, il est exposé avec un morceau de roche lunaire.

Le symbolisme de l’emblème du Saint-Siège

La tiare pontificale ou « Triregnum » est la représentation du pouvoir pétrinien conféré à Saint-Pierre par Jésus Christ (les papes étant vus comme successeurs de l’Apôtre Pierre). Ce symbolisme renvoie à la triple attribution du père pontife : il est le pasteur, le docteur et le chef suprême de l’ÉCAR. Le pape détient, en effet, le pouvoir du sacrement, de la juridiction et du magistère. Sur le drapeau du Vatican, cette triple couronne est surmontée par la croix d’or, figure de la crucifixion de Jésus Christ.

Les clés croisées d’or et d’argent correspondent aux clés du royaume des cieux promises à Saint-Pierre : « Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clefs du Royaume des cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux » (Évangiles selon Saint Matthieu – chapitres 16 – 18 et 19).

La clef d’or, orientée de sénestre (Sud-Ouest) à dextre (Nord-Ouest), représente le pouvoir spirituel de l’église qui s’étire vers le ciel. La clef argentée, placée en sautoir contre la clef dorée, est une allusion au pouvoir de l’église sur les fidèles. Ces deux pouvoirs sont symboliquement conciliés par le cordon de gueules liant les clefs, dont l’interprétation ramène aux notions de justice, de charité et d’amour envers son prochain.

Les poignées des deux clefs se trouvent en bas du dessin. Leurs pannetons sont orientés vers le haut. Ce positionnement rappelle que les clefs sont entremises aux mains du père pontife, et qu’elles donnent accès au royaume des cieux. Les pannetons cruciformes, eux, traduisent le fait que c’est par la mort du Christ que le pape a reçu ses pouvoirs.

L’histoire du drapeau de l’État des Cités du Vatican

C’est sur l’initiative de l’Empereur Napoléon que, le 3 février 1808, les États pontificaux ont été occupés par le général de Miollis. Le 17 mai 1809, le Vatican a été placé sous le commandement de ce dernier. Pendant cette occupation, le Pape Pie VII et le général de Miollis ont entretenu un rapport de courtoisie.

Cependant, même après l’annexion, la Garde du pape n’a pas été supprimée et les États pontificaux ont gardé leur drapeau. Il s’agissait d’une bannière carrée divisée en deux bandes rouge et jaune (avant 1808) et deux bandes jaune et blanche (de 1808 à 1929).

L’actuel étendard de l’État des Cités du Vatican a été adopté le 7 juin 1929. C’est, par ailleurs, l’année de la signature des accords du Latran entre le pape Pie XI et Mussolini, traité qui a marqué le détachement du Vatican de l’Italie d’où la consécration du nouvel État de la Cité du Vatican, désormais dirigé par le Saint Siège. Ce n’est donc qu’après l’émancipation de l’État des Cités du Vatican par rapport à la république de Rome que les armoiries du Vatican ont été rajoutées sur la partie blanche du drapeau.

Les drapeaux à voir également:

Le drapeau des Samoa

Le drapeau du Soudan du Sud

Le drapeau des Seychelles

Publicités