Le drapeau des Samoa

Le drapeau des Samoa

Le drapeau des Samoa

Description du drapeau de Samoa

Dans une proportion de 1 :2, le drapeau des Samoa est fait à base de 3 couleurs : le blanc, le blanc et le rouge. Il se divise simplement en deux parties. On peut trouver un rectangle sur le flanc gauche, du côté du mat avec 5 étoiles blanches à 5 pointes à l’intérieure.

Le rectangle occupe exactement la moitié de longueur du drapeau et un peu moins de la moitié de la largeur. Il a un fond bleu. Lire la suite

Le drapeau des Palaos

Capture d_écran 2017-04-04 à 17.32.15

Description du drapeau des Palaos

Vu de loin, on a tendance à comparer le drapeau des Palaos avec celle du Japon. Il est vrai qu’il y a une vague ressemblance.

Le drapeau des Palaos représente une claire de lune jaune sur un fond d’azur. Dit comme cela, son dessin semble assez simple. Et pourtant, il n’en est rien. Il existe quelques détails techniques sur la forme même de ce drapeau qui en fait un modèle unique et d’une grande beauté parmi tous les drapeaux du monde entier.

Pour dessiner le drapeau des Palaos, il faut prendre en compte les mesures. Ce sont ce qui fait de ce drapeau un modèle unique en son genre. Le rectangle, qui fait le fond du drapeau doit avoir une largeur de 1.0 à 1.06 par rapport à sa longueur.

En ce qui concerne la lune, son diamètre doit être de 0.6 à 1.0 par rapport au drapeau en elle-même. La lune ne se trouve pas exactement sur le centre du rectangle. Elle se situe légèrement sur le côté, à 0.7 et 1.0 du mât. Le centre de la lune doit être à mi-distance de la largeur.

Signification des symboles et des couleurs

Malgré les Palaos soit une république où le soleil règne, elle a opté pour la lune. Et pour cause, son drapeau représente les traditions de ce pays du bout du monde. En effet, selon les croyances locales, la lune est le cœur de la vie. Elle participe à la bonne marche de toutes les activités de l’île. Ce peut être la pêche, la coupe des arbres, la semaine, la cueillette et les récoltes, et toute autre activité qui participe à la survie de la population. Symbole d’amour et de paie, la lune est à l’honneur sur le drapeau des Palaos comme dans leur vie quotidienne. D’ailleurs, la plupart des fêtes de la République se passent à la pleine lune.

La couleur bleue qui forme le fond du drapeau signifie un passage de l’histoire des Palaos que ces derniers n’oublieront pas. C’est la marque de l’indépendance du pays après une occupation étrangère de longue durée.

Histoire du drapeau des Palaos

La création du drapeau des Palaos est une histoire bien unique en son genre, comme l’est le drapeau en elle-même d’ailleurs. Elle est issue d’un concours national de l’époque. Pour information, ce drapeau est issu du savoir-faire unique et récompensé de M.Blau Skebong. Elle a été dessinée en 1979. Ce n’est pourtant que septembre 1980 qu’elle a été adoptée par le parlement du pays par la loi nationale n° 7-6-2. Et elle n’a été hissée pour la première sur le mat qu’en janvier 1981. Il semble qu’à l’époque, le pays rêvait déjà d’une indépendance. Car le fond bleu d’azur du drapeau n’aura vraiment de sens qu’en octobre 1994, le jour où les Palaos deviennent officiellement libres, bien que leur autonomie ait été gagnée en 1979.

Les infos sur les Palaos

Les Palos sont une république formée de plusieurs petits États. Dit plus simplement, c’est un état fédéré constitué de 16 membres répartis sur une large superficie. C’est une île au bout du monde qui est composé de petites îles dont quelques-uns ne sont pas habités. Tournant sur le tourisme, ce pays est l’un des rares au monde à avoir inscrit la protection de l’environnement dans sa constitution. Ici, il est même possible de trouver le seul habitat protégé pour les requins depuis 2009. Et ce ne sont pas les seuls vestiges qui ont provoqué la renommée de la république. Les richesses sous-marines y sont nombreuses et uniques au monde. Sous ses eaux cristallines de 29 °C toute l’année, les Nations unies ont trouvé des vestiges inexistants dans les autres parties du monde. C’est cet environnement naturel unique qui a aussi fait le renom du pays. En 2010, le Pays est devenu une réserve naturelle pour diverses espèces matines comme les baleines, les dauphins et les dugongs.

Un pays d’Océanie, situé au large de la Micronésie et de Mindanao en Philippine, les Palaos a été victime pendant bien des années de l’occupation américaine. Ce n’est que le 1er octobre 1994 que ce dernier a été libéré par le biais de l’intervention des Nations Unies. Héritées de cette partie de son histoire, les Palaos utilisent actuellement le dollar américain et parlent l’anglais ainsi que le Paluan comme langue officielle.

Les Palaos ont largement évolué depuis. Aujourd’hui, la République possède un aéroport international, une grande ville du nom de Babeldaob où vive la plupart de la population. Mais ce n’est pas pour autant que les natifs de l’île ont laissé pour compte la pêche. Encore en ce moment, c’est l’une des activités principales de la république des Palaos. Bien sûr, à cause des réserves protéger, les zones de pêches ont été réduites.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de la Papouasie Nouvelle-Guinée

Le drapeau du Guatemala

Le drapeau de Niue

Drapeau de la Papouasie-Nouvelle-Guinée

papua-new-guinea-162387_1280

Le drapeau de la Papouasie Nouvelle-Guinée

Description du drapeau de la Papouasie Nouvelle-Guinée

De forme rectangulaire, d’une proportion de 3:4, le drapeau de la Papouasie Nouvelle-Guinée est comme tous les autres drapeaux du monde unique. Il en va de son autorité et de son autonomie. Il met à l’honneur deux couleurs principal : le rouge et le noir. Le rectangle est divisé en deux triangles rectangles égaux dont chacun a ça propre couleur.

Sur le flan de gauche, à côté du mat, le triangle est cette couleur noire. Sur ce fond prend place la constellation de la croix du Sud en blanc. Le drapeau de Papouasie Nouvelle-Guinée n’est pas le seul à utiliser cette dernière sur son drapeau. La beauté de cette constellation en a fait un décor unique pour le drapeau du Brésil, de l’Australie et des Samoa.

Sur le flan supérieur, la couleur rouge est ornée d’un oiseau nommé Paradisier ou Paradisaeini. Il s’agit d’une espèce rare que l’on ne peut rencontrer nulle part ailleurs qu’en Papouasie Nouvelle-Guinée.

Signification des symboles et des couleurs

Le choix de ces couleurs et de ses formes ne s’est pas fait aux hasards. La constellation de la croix du Sud par exemple marque la beauté des pays de cette partie du monde. Cette dernière ne se rencontre que dans le sud. Le Paradisier, quant à lui, est le symbole de la richesse de la Nouvelle-Guinée.

Quant aux couleurs, elle rappelle simplement celles de l’empire allemand. Un clin d’œil que le pays a jugé bon de faire pour celui qui l’a colonisé depuis plusieurs années. On parle entre autres du blanc, rouge et noir. Sur certains pays libres de la Nouvelle-Guinée, à ces dernières s’ajoutent des bandes horizontales bleues et blanches.

Histoire du drapeau de la Papouasie Nouvelle-Guinée

Selon la légende, ce serait une jeune fille de 15 ans qui aurait dessiné la forme actuelle du drapeau de Papouasie Nouvelle-Guinée. En effet, pour trouver les bonnes formes afin de traduire le message que le pays veut faire passer à travers son drapeau, le gouvernement a organisé un concours dont cette dernière est sortie vainqueur.

Ce drapeau en rouge, blanc et noir a été adopté le 1er juillet 1971. Avant cette date, la Papouasie Nouvelle-Guinée a connu plusieurs formes de drapeau. Par exemple, durant la colonisation, entre 1889 et 1914, le drapeau était formé de trois bandes noires, blanches et rouge et d’un lion noir crachant du feu rouge sur fond blanc. C’est le drapeau de Papouasie Nouvelle-Guinée allemande.

Entre1906 et 1949, le drapeau était de fond bleu avec sur une partie gauche, en haut le drapeau australien et sur le côté droit le mot « papoua » en lettre capitale.

Entre 1965 et 1970, le rectangle avait un fonds vert et mettait à l’honneur le paradisier de couleur jaune et rouge. C’est le drapeaudu territoire de Papouasie et Nouvelle-Guinée.

En 1970 et 1971, le drapeau de Papouasie Nouvelle-Guinée portait le nom de » drapeau de territoire de confiance ». Il était divisé en trois bandes verticales. La première de couleur bleue contenant la constellation de la croix du Sud. La seconde avait un fond jaune. Et la dernière était verte avec un paradisier en blanc.

Infos sur la Papouasie Nouvelle-Guinée

Pays d’Océanie, la Papouasie Nouvelle-Guinée est un pays avec de forts potentiels touristiques. Elle est ornée au Sud-ouest par l’Océan Pacifique, au Nord par l’Australie et à l’ouest par les îles Salomon. Découvert par un explorateur espagnol au 16e siècle, aujourd’hui il est membre du Commonwealth of Nation. Pays indépendant depuis 1975, après avoir été colonisée par l’Australie pour le nom de la Grande-Bretagne, la Papouasie avait reproduit les mêmes systèmes politiques que sa mère patrie. D’ailleurs, la reine Élisabeth II en était le chef. Des premiers ministres gouvernaient en son nom les 25 provinces du pays. De quoi en assurer la stabilité. Mais depuis quelques années, la démocratie fait rage dans ce pays. Des élections législatives ont d’ailleurs eu lieu en 2012.

Avec son climat toujours chaud, la Papouasie attire plusieurs visiteurs chaque année. Son histoire chargée de conflits et de guérilla a laissé quelques vestiges qui attirent les curieux du monde entier. Son environnement naturel d’une beauté rare et ses traditions uniques ont rajouté de l’huile sur le feu. Quoi de mieux que des fêtes en rapport avec la culture du pays sur des plages de sables fins et des eaux cristallines pour assurer un dépaysement complet ? En outre, la Papouasie Nouvelle-Guinée renferme également quelques richesses sous-marines qui méritent le détour.

L’économie ici tourne autour de la nature. La Papouasie a la chance de bénéficier d’une biodiversité unique et de gisement de gaz naturel. L’agriculture est aussi une activité très présente dans ce pays du bout du monde. À cela s’ajoutent les minerais et les gisements de pétrole qui participent à la montée de la valeur du Kina, monnaie locale.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de Saint-Martin

Le drapeau de l’Argentine

Le drapeau des îles Cook

Le drapeau des îles Salomon

flag-28606_1280

Le drapeau des îles Salomon

Description du drapeau des îles Salomon

Ce drapeau national a été adopté le 18 novembre 1977. Il a été accordé par la reine Élisabeth II représentée actuellement par Franck Kabui avant la proclamation officielle de l’indépendance du pays le 7 juillet 1978. Pour son drapeau, les îles Salomon ont également contourné le classique du drapeau avec les bandes horizontales ou verticales. Le drapeau des îles Salomon est composé par plusieurs couleurs, dont le bleu, le vert, le jaune et le blanc. Il est divisé diagonalement par une bandelette en jaune qui part du côté inférieur gauche sur la partie de la hampe jusqu’au coin supérieur du côté droit. Le triangle sur la partie supérieure dont la base se trouve du côté de la hampe est en bleu et l’autre triangle sur le bas du drapeau est en vert. On trouve dans le triangle bleu 5 étoiles à 5 branches disposées de façon à former un X.

Les pavillons des îles Salomon

Le pavillon civil, le pavillon d’État ainsi que le pavillon de guerre rappellent à chaque fois le drapeau national sur le côté supérieur gauche : on peut alors trouver un mini drapeau sur chaque pavillon. Le pavillon civil a un fond rouge tandis que le pavillon d’État a pris un bleu marine en fond et sur ceux-ci on peut trouver une représentation du drapeau national. Le pavillon de guerre est un peu particulier, car l’emblème est divisé en 4 rectangles égaux par une bandelette rouge. Les trois rectangles, dont ceux sur les côtés droits, et celui sur la partie inférieure du côté gauche sont en blanc. Le dernier quart de rectangle sur la partie supérieure du côté de la hampe renferme le drapeau national.

Signification des symboles et des couleurs

Si le drapeau paraît simple, chaque représentation, chaque disposition et chaque couleur ont une signification bien précise. Les étoiles sont un des symboles que l’on trouve sur la plupart des drapeaux de nombreuses îles du Pacifique et ils représentent souvent les districts de l’archipel. Le cas est le même pour les îles Salomon, car ce nombre des étoiles, le cinq, représente le nombre des districts administratifs de l’archipel. Ils étaient au départ 5, mais il y a eu un moment où les îles Salomon étaient composées par plus de 5 districts. Lorsque le pays a compté 7 districts, ce n’est pas pour autant qu’il a apporté deux étoiles en plus sur son drapeau. Ces 5 étoiles représentent désormais les 5 groupes d’îles principaux qui composent les îles Salomon. Pour certains, ces 5 étoiles représentent aussi l’image de la croix du Sud. Le bleu sur la partie supérieure représente l’Océan Pacifique, mais également le ciel. Le vert symbolise la végétation qui représente le pays, mais aussi c’est la couleur nationale. Vous vous demandez surement si la bande jaune pour séparer les deux triangles vert et bleu était vraiment nécessaire. Pour ce pays, cette bandelette qui coupe de drapeau symbolise le soleil qui est omniprésent sur l’archipel toute l’année.

Les infos sur les îles Salomon

Ces îles ne sont pas aussi connues que ses voisins. Les îles Salomon constituent un État dans le sud-ouest de l’Océan Pacifique. Cet archipel de l’Océanie est plus précisément situé en Mélanésie et à l’est, on trouve la Papouasie Nouvelle Guinée. Ces îles sont une monarchie membre du Commonwealth of Nations. Ils sont composés par une douzaine d’îles principales et plus d’un millier d’îlots éparpillés autour des îles Salomon pour la majorité du pays et des îles Santa Cruz pour la province de Temotu. Parmi les îles et îlots de cet état, on peut citer la Guadalcanal, le Choiseul, la Nouvelle Géorgie, la Santa Isabel, la Malaita et le San Cristobal Island. Cependant, l’île septentrionale de Bougainville et les îlots aux alentours de celle-ci appartiennent à l’État de Papouaisie Nouvelle Guinée. La capitale des îles Salomon est Honiara et elle est située sur l’île de Guadalcanal qui est la deuxième plus grande île de tout l’archipel. On compte 9 provinces aux îles Salomon et entre autres, nous pouvons citer le Makira-Ulawa, le Rennell, le Bellona et l’Occidental. Les îles Salomon avec les îles principales et les îlots s’éparpillent sur environ 1 100 kilomètres de longueur et 600 kilomètres de largeur, mais sa superficie totale fait près de 35 000 km². Cet archipel abrite près de 560 000 habitants qui sont appelés les Salomonais. Ils parlent l’anglais et ont leur propre monnaie, le dollar des îles Salomon.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau des Philippines

Le drapeau du Salvador

Le drapeau de l’Arménie

Le drapeau des Îles Cook

flag-1040570_1280

Le drapeau des îles Cook

Description du drapeau des îles Cook

Le drapeau de ces îles du Pacifique est de forme rectangulaire comme la plupart des drapeaux du monde. Il possède une proportion d’une unité en hauteur sur deux autres en longueur. Ce drapeau possède un fond bleu vif sur lequel est apposé le drapeau britannique en haut, du côté de la hampe. Le drapeau britannique occupe le quart de la surface totale du drapeau. De l’autre côté du drapeau, c’est-à-dire du côté du flotteur se trouve un cercle formé par 15 étoiles à cinq branches. Elles sont de couleurs blanches.

Signification des symboles et histoire du drapeau

Ces îles ont été découvertes en 1 777 par un explorateur britannique du nom de James Cook. C’est de là que l’île tira son nom. La présence du drapeau britannique sur le drapeau de l’archipel s’explique par le fait que le pays fut sous le protectorat britannique en 1 888. Sa présence fait aussi honneur au navigateur qui l’a découvert pour la première fois. Quant aux 15 étoiles présentes sur ce drapeau, elles font référence aux 15 îles qui forment l’archipel de Cook. Le fond bleu fait référence à l’Océan Pacifique dans lequel ces îles sont baignées.

Mais en 1 901, le pays fut annexé par la Nouvelle-Zélande. Il obtint son indépendance en 1 965, mais est toujours rattaché à la Nouvelle-Zélande. Malgré le fait que le pays soit devenu indépendant, il continua de hisser le drapeau néo-zélandais et n’adopta son premier drapeau en tant qu’Etat autonome qu’en 1 973. Ce premier drapeau a été inspiré de celui du principal parti politique du pays à cette époque, le Cook Islands Party. Cinq ans plus tard, un nouveau régime régna, le Démocratic Party et fit adopter un nouveau drapeau, le modèle actuel. Il faut savoir que c’est le premier ministre de l’époque Tom Davis qui a pris cette initiative.

Les drapeaux successifs du pays

Le drapeau d’un pays reflète son histoire au fil du temps, il en est ainsi pour les îles Cook. Avant le protectorat britannique, le Royaume de Rarotonga qui est la plus grande île de l’archipel a adopté un drapeau différent. Donc, de 1 858 jusqu’en 1 888, le drapeau hissé dans le pays était formé par trois bandes horizontales de mêmes hauteurs. Les deux bandes se trouvant aux extrémités étaient de couleur rouge tandis que celle au milieu était en blanc. Trois étoiles à cinq branches de couleur bleu clair sont apposées sur la bande blanche. Quand le protectorat britannique fut installé dans les îles de Cook, un nouveau drapeau a aussi été adopté. De 1 888 à 1 896 donc, le drapeau britannique fut rajouté en haut à gauche de l’ancien drapeau du Royaume de Rarotonga. Ensuite, les trois étoiles ont été enlevées et l’on a rajouté un palmier au milieu du drapeau britannique. Durant l’annexion du pays par la Nouvelle-Zélande, de couleur bleu avec le drapeau britannique en haut à gauche et quatre étoiles à cinq branches sur le flotteur a été utilisé. Quant au premier drapeau du pays en tant qu’Etat indépendant, il est de forme rectangulaire et possède un fond vert claire. Sur ce drapeau se trouvaient les 15 étoiles à cinq branches formant un cercle. Mais cette fois, elles sont de couleur jaune.

Les armoiries du pays

Les armoiries de ce pays mettent en valeurs les richesses dont il dispose. Elles sont composées d’un écu d’azur sur lequel sont apposées les quinze étoiles blanches à cinq branches représentant chacune des îles du pays. A sa gauche, cet écu est supporté par un poisson volant. Par le poisson volant, le pays met en valeur sa richesse sous-marine. Ce poisson tient une lance traditionnelle qui a une place très important dans les traditions des Cookiens. A sa droite, un oiseau, plus, précisément une sterne blanche, supporte l’écu. Il est à remarquer que cet oiseau est le symbole du ciel et de la pureté. En même temps, L’oiseau supporte une un bâton surmonté d’une croix latine qui est l’image de la religion chrétienne. Comme ce pays accorde une place très importante à ses traditions et ses coutumes, une coiffe de l’Ariki se trouve tout en haut des armoiries. Au pied de l’écu sont marquées dans une banderole jaune les instructions COOK ISLANDS.

Les drapeaux ressemblant à celui des îles Cook

Le drapeau des îles de Cook possède quelques traits de ressemblance avec celui de l’Union européenne. Cela est remarqué au niveau de la couleur du fond du drapeau. Un autre point commun est aussi les toiles formant un cercle, sauf que le nombre d’étoiles présentes est différent. Un autre drapeau présentant aussi des points commun avec celui des îles de Cook est celui du Cap-Vert. Ce dernier a le même fond avec les mêmes étoiles disposées en cercle, mais sont au nombre de 10.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de la Dominique

Le drapeau de la Nouvelle-Zélande

Le drapeau de la Grèce

 

Le drapeau des Fidji

flag-1040600_1280

Le drapeau des îles Fidji

Le drapeau a été depuis longtemps le symbole à travers lequel un pays s’affirme et se pose à travers des valeurs et une histoire qui ont marquées le pays. Depuis des siècles l’utilisation des tissus flottants en tant que bannière, étendard ou de symbole était très fréquente. Même de nos jours, c’est encore très habituel. Avec le temps cependant, la notion de drapeau vit le jour. A noter que la notion de drapeau date depuis longtemps cependant pour certains pays. Dans tous les cas, le drapeau est devenu indispensable  à travers les siècles  pour faire la différence entre les pays. C’est aussi un moyen pour le payer de faire véhiculer des idéaux et des valeurs propres à lui-même. Comme pour la plupart des pays, les îles Fidji possèdent aussi leur propre drapeau.

Description et signification du drapeau des îles Fidji

Le drapeau a été adopté officiellement le 10 octobre 1970. Le drapeau a comme fond la couleur bleu ciel. Il symbolise l’Océan pacifique qui occupe une place très importante dans le pays. C’est aussi un symbole des activités faites dans le pays à savoir la pêche et le tourisme qui occupaient la totalité des vies des Fidjiens. L’Union Jack se trouve dans la partie supérieure gauche, il est le symbole su lien qui existe encore entre le pays et le Royaume-Uni. Dans la partie droite, le blason du pays prend sa place. Le blason est une représentation emblématique du pays par la présence des cocotiers et des oiseaux.

Historique du drapeau des Fidji

Avant la connaissance et l’adoption du drapeau actuel, le pays a déjà connu d’autres drapeaux.

De 1871 à 1874, le Royaume des Fidji possédait son premier drapeau. Il était constitué de deux bandes horizontales : la première est de couleur blanche et la seconde de couleur bleue. Au milieu de la ligne qui sépare les deux bandes se trouve un écusson avec une colombe blanche qui s’envole au milieu. Au-dessous de l’écusson se trouve une couronne. Le bleu du drapeau est une représentation de l’océan.

Durant la colonie britannique des Fidji de 1874 à 1970, le pays adopte deux drapeaux. Le premier qui date de 1908 à 1924 met en avance immédiatement la présence de l’empire britannique. L’Union Jack est présent sur le supérieur haut du drapeau. Dans la partie droite du drapeau un symbole qui représente le peuple fidjien. A partir de 1924 jusqu’en 1970, le drapeau est modifié. L’Union Jack est toujours conservé et seul le symbole à droite est modifié. A noter que le drapeau du pays avait pour base la couleur bleu. Le changement du drapeau à partir de 1908 a été du par la persistance des troubles économiques et sociaux. Le gouvernement du pays a cédé les îles Fidji au Royaume-Uni. Avant l’adoption des deux drapeaux cités ci-dessus, le pays avait adopté le drapeau colonial.

Quelques années plus tard, le pays commence à préparer son indépendance. Pour cette occasion le gouvernement incite le pays à envoyer des propositions de drapeau. Le drapeau est après choisi par un comité composé de quatre ministres. Ce sont eux qui ont les derniers mots pour la décision finale. Après plusieurs propositions, c’est le drapeau tel que nous le connaissons aujourd’hui qui est adopté.

Un changement prévu du drapeau pour 2016

Le premier ministre du pays Frank Bainimarama a présenté ses vœux pour le jour de l’an de 2013. En cette occasion il a annoncé que l’Union Jack serait alors retiré du drapeau. Dans son discours il a expliqué que cela devait se faire pour « refléter un sentiment de renouveau national, de renforcer une nouvelle identité fidjienne et une nouvelle confiance en tant que Fidjiens sur la scène mondiale ». En même temps il a été aussi déclaré que ce changement de drapeau serait accompagné par l’adoption d’une nouvelle constitution. Dans cette nouvelle Constitution, une démocratie nouvelle sera introduite, celle qui sera fondée sur l’égalité des voix sans prendre en compte la distinction raciale et laïque.

En février 2015, Frank Bainimarama ayant gagné les élections annonce que l’Union Jack sera retiré. Pour cette occasion, il organisa un concours national où tout le monde pouvait envoyer de nouvelles propositions de drapeaux. L’avis général de la population est pris en compte lors du choix du drapeau. Un comité est désigné pur faire le choix et noter les drapeaux proposés. Vingt-trois drapeaux sont sélectionnés. Ils ont été proposés à la population via un site internet. Après un sondage, on a alors pu constater que plus de la moitié de la population n’était pas favorable à un changement de drapeau. Après de longs problèmes liés à l’adoption d’un nouveau drapeau et dont les débats alimenteront le pays jusqu’en 2016, le gouvernement décide de garder l’ancien drapeau. Un nouveau drapeau n’est pas alors envisageable. Le peuple étant très attaché à l’ancien drapeau, le changement dans un avenir proche n’est pas envisageable avait déclaré le premier ministre Frank Bainimarama.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau du Danemark

Le drapeau du Djibouti

Le drapeau de la Chypre

Le drapeau de la Nouvelle-Zélande

Le drapeau de la Nouvelle-Zélande

Comme tous les drapeaux, celui de la Nouvelle Zélande porte des couleurs qui ont une signification particulière. Par la disposition de ces dernières et par la présence d’un emblème, le drapeau de la Nouvelle Zélande veut faire passer un message profond et marquant pour le pays.

Description et signification des couleurs du drapeau de la Nouvelle-Zélande

Le drapeau de la Nouvelle-Zélande est dominé par la couleur bleu. Une couleur emblématique du pays car elle prend beaucoup de place sur le drapeau de ce dernier. Le drapeau existe sous sa forme connue aujourd’hui depuis 1869. La couleur dominante est précisément le bleu foncé. A première vue, il est très remarquable que le drapeau se divise en deux parties bien distinctes : l’Union Jack très connu du Royaume Uni et quatre étoiles rouges. L’Union Jack se trouve sur le coin supérieur gauche du drapeau. C’est un symbole de l’union qui existe entre le pays et le Royaume-Uni. Les étoiles rouges dans la partie droite du drapeau est une représentation de la Croix du Sud. Dans sa généralité, la Croix du Sud est représentée par cinq étoiles mais seulement quatre sont représentées sur le drapeau. La Croix du Sud signifie que le pays appartient à l’hémisphère Sud.

Histoire du drapeau Néo-Zélandais

Le drapeau de la Nouvelle-Zélande n’a jamais été celui que nous connaissons en ce jour. L’idée d’attribuer au pays un nouveau drapeau est survenue en 1830. La raison en ces temps c’est qu’un bateau du nom de Sir George Murray ne portait pas de drapeau alors qu’il appartenait à la Nouvelle-Zélande. Il fut tout de suite saisi. Il fallait alors que le pays possède son propre drapeau. Le fait qu’il n’en possédait un avait une influence sur le commerce notamment sur l’échange qui devait être effectué régulièrement entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande. James Busby met en avance alors l’idée que seul un drapeau pouvait régler le problème. Une première proposition est alors avancée : un drapeau pourvu de quatre bandes bleu foncé et l’Union Jack dans la partie gauche supérieure. Mais il a été rejeté par Busby par manque de la couleur rouge. Le rouge avait son importance.

Le 20 mars 1834, un drapeau connu sous le nom de drapeau des Tribus unies de Nouvelle-Zélande fut choisi. Sur un fond blanc, la croix de Saint Georges remplit le drapeau et le sépare en quatre parties égales. Sur la partie gauche en haut se trouve une autre croix de Saint George sur un fond bleu.

De 1840 à 1902, L’Union Flag est introduit. A partir de ce moment, le drapeau connut une certaines modifications et avec l’affiliation qui commençait à se tisser entre le Royaume-Uni et la Nouvelle-Zélande, l’Union Flag devint un symbole indispensable pour le pays. Et le 24 mars 1902, le drapeau est officiellement adopté par le pays  et reste le drapeau national du pays.

Le célèbre débat du drapeau

Depuis des années, des débats sont souvent lancés sur le drapeau national de la Nouvelle-Zélande. Des propositions alternatives ont été avancées. Le Ministre des Affaires Etrangères Allan Highet, en 1979 proposa que l’apparence du drapeau doive être changée. La fougère d’argent était alors suggérée pour être placée à la place de l’Union Flag. Des années après, la discussion a été encore de taille et diverses propositions apparurent pour attribuer un autre niveau de valeur à la Nouvelle-Zélande. Constituant souvent un débat à forte tension, des pétitions et des hautes voix venaient évoquer le sujet drapeau durant des années. Le choix du changement a été, à un certain moment, attribué à la population. Dans cette tension, le débat du drapeau effleurait le débat républicain. Entre 1983 et 2015, huit drapeaux ont été proposés mais aucun n’a été pris en compte.

A la fin, le drapeau connu en 1902 a été gardé et reste le drapeau de la Nouvelle-Zélande jusqu’à aujourd’hui.

Protocole

Le drapeau étant une représentation du pays, doit être respecté. Des lois sont mises à la connaissance de la population concernant ce dernier mais dans sa généralité, il y a des basiques que chaque citoyen doit être pris en compte. Le drapeau est le symbole du pays, dans des évènements nationaux et internationaux, il doit être porté pour que la Nouvelle-Zélande soit bien connue. Il est alors hissé et doit être baissé lors de deuils nationaux ou évènements malheureux qui touchent de près le pays. Il est à la fois un revêtement du pays et porteur d’un message. Chaque citoyen a donc l’obligation de le respecter et de ne pas faire d’actes ou de dire des propos d’injure pouvant le dévaloriser. Dans ce genre de cas, des sanctions sont toujours appliquées.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de l’Australie

Le drapeau de la Thaïlande

Le drapeau de la Syrie

Le drapeau de l’Australie

Le drapeau de l’Australie met en avance les couleurs suivantes : le bleu qui dominent, le rouge et le blanc. Le bleu est la couleur dominante.

Comme tous les drapeaux, celui de l’Australie revêt une signification particulière, a forgé sa propre histoire fondée sur l’histoire du pays et a une place bien définie au sein de la nation.

Description du drapeau et signification des éléments présentés

Dans son ensemble, le drapeau de l’Australie est bleu. Deux couleurs sont bien distinctes cependant : le blanc et le rouge. Dans le quart supérieur gauche du drapeau se trouve l’Union Jack symbole fort ressemblant au drapeau de la Grande Bretagne (l’Union Flag).

Sous le symbole se trouve une grande étoile qui est l’Etoile de la Fédération. L’étoile est une étoile à sept branches.

Les six branches de la grande étoile représentant les six Etats : Australie-Occidentale, Queensland, Victoria, Tasmanie, Nouvelles-Galles du Sud et l’Australie-Méridionale. La seule branche restante représentant les deux territoires : celle de la capitale australienne et celle du Territoire du Nord.

Sur l’autre moitié du drapeau se trouve cinq autres étoiles. Elle représente la Croix du Sud. Sur les cinq étoiles, une seule est plus petite que les autres et elle porte cinq branches. Le reste des étoiles possède sept branches.

Histoire du drapeau Australien

Le drapeau a été officiellement adopté par l’Etat de l’Australie le 22 mai 1909.

Avant 1901, la colonie britannique était présente dans le pays (ce qui explique en partie la présente du drapeau de l’empire sur celui de l’Australie). En ces temps, l’Australie était composé de six colonies britanniques.

En 1823 fut créé le premier drapeau national colonial par les capitaines John Nicholson et John Bingle.

En 1831, un nouveau drapeau fut créé par Nicholson.

Ces drapeaux contenaient déjà les étoiles qui représentaient la Croix du Sud.

En 1900, le Melbourne Herald lance un concours de création de drapeau selon les directives suivantes : le drapeau doit porter l’Union Flag et les étoiles représentant la Croix du Sud. Ces directives devant être suivies pour donner un côté un peu anglais au drapeau national. Le concours ne connaitra pas de suite conséquente.

Le 01 janvier 1901, une compétition est lancée par le gouvernement australien dans la conception d’un nouveau drapeau national. 32000 concurrents ont répondu à l’appel. Plusieurs critères étaient mis en avance : utilité, loyauté à l’empire, histoire, fédération, héraldique et l’unicité. La plupart des drapeaux proposés portaient l’Union Flag et la Croix du Sud.

Quatre vainqueurs furent nommés à l’issu du concours :

Ivor Evans, écolier, 14 ans et qui vient de Melbourne

Leslie John Hawkins, adolescent apprenti d’un opticien, vient de Sydney

Egbert John Nuttal, architecte, vient de Melbourne

Annie Dorrington, la seule femme du groupe, artiste, vient de Perth.

William Stevens, officier naval, vient de Nouvelle-Zélande.

Ils se partagèrent les 200 livres attribués en guise de récompense. Le dessin gagnant est celui qui est adopté par l’Australie de nos jours

Le 03 septembre 1901, le nouvel emblème de l’Australie flotta pour la première fois sur le palais royal des expositions se situant à Melbourne.

Les drapeaux de l’Australie

L’Australie en possédait d’autres officiels mais le seul vraiment connu est celui présenté principalement pour représenter le pays. Deux versions plus connues existent : celle qui est en bleu utilisée par la marine militaire et une rouge (le red design) utilisée par la marine civile.

Il y a aussi le pavillon de la marine australienne, le pavillon de l’armée de l’air australienne, le pavillon de l’aviation civile australienne et le drapeau des douanes australiennes.

Jour du drapeau ou Flag day

En 1996 il a été décrété qu’il y aurait un jour du drapeau chaque 3 septembre par le gouverneur général William Deane. Des cérémonies sont tenues dans quelques endroits majeurs du pays et des établissements étatiques. Le jour n’est cependant pas un jour férié.

Union Flag : sujet de débat

En liaison directe avec le problème de républicanisme en Australie, des débats animèrent les conversations sur la présence de l’Union Flag sur le drapeau australien.

En 1988, durant son premier mandat, le premier ministre Paul Keating a déclaré officiellement son avis sur le sujet : « Je ne crois pas que les symboles et l’expression de la souveraineté complète de la nationalité australienne puissent jamais être complets tant que nous avons un drapeau avec le drapeau d’un autre pays dans le coin de celui-ci. » La citation devient vite célèbre par la suite.

Même si le sujet a fait apparaitre des mouvements pour et contre et une réaction notable de certaines personnes, l’union flag reste jusqu’à ce jour sur le drapeau australien.

Comme tous les pays, l’Australie possède son propre drapeau à travers lequel sont exprimés des idées, une histoire et un long périple traversé par le pays. Même avec l’Union Flag, il reste le drapeau officiel du pays pour le représenter entièrement.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de l’Australie

Le drapeau de la Nouvelle-Zélande

Le drapeau du Bangladesh