Le drapeau de la Guyane

img_2-10068_drapeau_guyane

Le drapeau de la Guyane

A travers le tissus flottant, chaque pays représente sa nation tant par la splendeur des couleurs que par l’unicité du drapeau en question. Celui de la Guyane est unique. Il est celui qui véhicule le message de la nation qu’il s’agit d’un message du passé, du présent ou celui du futur à venir.

Description et signification du drapeau de la Guyane

Le drapeau de la Guyane est dominé par trois couleurs : le vert, le jaune et le rouge. Couleurs criardes certes mais ayant du sens, celles du drapeau de la Guyane ont un sens bien particulier. Le drapeau est composé de deux triangles : le vert qui se trouve en haut et qui est une représentation de la forêt verdoyante du pays et un autre triangle jaune qui est l’image même de la richesse du territoire. Le rouge de l’étoile représente le sang mais aussi le socialisme.

Histoire du drapeau Guyanais

Le drapeau de la Guyane n’est pas né au hasard. Son histoire n’est pas cependant tout à fait tracer pour élaborer un récit bien fondé. Ce qui est sûr c’est que le drapeau a du connaitre un auteur en particulier. Mais la supposition la plus évidente reste celle du fait qu’il est né grâce à un mouvement. Il a été dessiné en septembre 1967. C’était lors du Congrès de l’Union des travailleurs guyanais qui était en ces temps sous l’égide même de Turenne Radamonthe. Bien que les esquisses du drapeau fussent déjà connues en cette année, le drapeau ne fut reconnu officiellement que 43 ans plus tard. Ce n’est qu’en 2010 que le Conseil général de la Guyane l’adopte officiellement. Aujourd’hui ce conseil n’existe plus mais le drapeau tient toujours sa place pour autant comme étant le drapeau national et représentatif du pays.

En décembre 2005, la question du drapeau guyanais est abordée lors du Forum national guyanais. La même question fut de nouveau abordée en 2007 alors que le drapeau fête ses 40 ans depuis sa création officielle.

Le 22 janvier 2010, le conseil général de la Guyane adopte finalement le drapeau à l’unanimité. Le Conseil général de la Guyane est une assemblée délibérante exécutive du département français de la Guyane. Le conseil a un pouvoir dominant et est en mesure de prendre des décisions qui concernent le pays en question. Bien que purement politique, l’adoption d’un drapeau ne doit pas aussi être prise à la légère car ce dernier est à la fois symbole du pays mais aussi une nation flottante à lui tout seul. La Guyane est un DOM et reste sous l’influence quelque peu envahissante de la France même si elle se situe en Amérique du Nord.

Le choix des membres politiques du pays est parfois guidé par une influence française. Etant un pays aux sangs chauds par  le fait même d’appartenir à l’Amérique du Nord, la Guyane garde les couleurs chaudes du pays. A travers le vert, le jaune et le rouge, le drapeau reflète à la fois une culture unique et un pays dont l’histoire ne se limite pas tout simplement à l’Union des travailleurs guyanais en ces temps.

Avant, même si le drapeau guyanais était bien défini avec ses propres couleurs, il était utilisé par le conseil général en même temps que le drapeau européen et le drapeau français. Bien que la France a joué un rôle assez important dans l’histoire du pays, la Guyane reste une nation indépendante à travers sa culture et sa conception même de la liberté à travers ses propres idéaux et propres leçons de vie.

Protocoles et utilisations du drapeau

Partout dans le monde, le drapeau est respecté. Bien que n’étant qu’un simple tissu, il porte les valeurs même du pays tant par son histoire que par son message. Il est alors tout à fait interdit de proférer des propos injurieux ou dévalorisants envers le drapeau guyanais.

Durant les cérémonies officielles, il est hissé et mis en valeur sur une place dominante. Sa dimension peut alors prendre plusieurs formes mais habituellement le drapeau mis en valeur adopte de grandes dimensions. Lors de parades ou de fêtes nationales, le drapeau est arboré par différentes personnes ou objets tout en gardant sa valeur. Les couleurs sont souvent reprises par les gens et imprimées sur des vêtements, objets et mêmes peintes sur le corps de certaines personnes.

Durant les jeux officiels, le drapeau est porté par les athlètes qui représentent le pays. Il est aussi porté par les véhicules présidentiels ou parlementaires lors de visites officielles dans un pays étrangers. Lors de deuils qui touchent le pays (perte d’une personnalité nationale, catastrophe naturel, perte de soldats, etc.), le drapeau n’est pas hissé. Il peut être arboré par n’importe quel bâtiment ou maison dans le pays à condition de le mettre en évidence. Le drapeau reste un symbole de notoriété et de fierté pour un pays, ce qui est le cas de la Guyane.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de la Corée du Sud

Le drapeau de la Lituanie

Le drapeau du Botswana

Publicités

Le drapeau du Suriname

Le drapeau du Suriname

Suriname est un pays d’Amérique du Sud. Il est situé dans le Nord-Est du continent au cœur même du plateau de Guyane. C’est un pays très peu peuplé car ne comptant que très peu d’habitants parmi tous les pays du continent.

Comme pour la plupart des pays qui se situent dans le continent de l’Amérique du Sud, le Suriname reprend des couleurs déjà très utilisées. Le drapeau a une proportion 2:3 et peut adopter plusieurs dimensions selon son utilisation. En effet, il peut être petit, moyen et très grand en fonction de son usage et ceci sur un objet, tissu, etc.

Description et signification des éléments

Le drapeau de Suriname est composé de cinq bandes disposées horizontalement. Les extrêmes sont des bandes vertes. La bande centrale est rouge et bordée de part et d’autre part deux bandes blanches. Au milieu de la bande rouge se trouve une étoile jaune à cinq branches. Le drapeau fut adopté le 25 novembre 1975 après l’indépendance même du pays.

Le rouge est une signification « provocatrice » de l’amour. Le vert est signe d’espérance et de fertilité. Quant à la couleur blanche, elle est assimilée à la paix et à la justice. L’étoile jaune est une représentation de l’unité de tous les groupes ethniques du pays.

Histoire et indépendance du pays du drapeau du Suriname

La création du drapeau a connu son tournant lors de l’obtention de l’indépendance par le pays. L’époque coloniale a débuté en 1500 dans le pays et c’étaient les espagnols qui étaient les maitres en ces temps-là. Peu après les expéditions britanniques prennent le relève et vont à la conquête du pays mais les Néerlandais viennent s’incruster après. Les britanniques restent toujours et le pays se trouvent dans une invasion politique énorme mais aussi par une influence culturelle tout à fait nouvelle et méconnue.

Durant des siècles, le pays ne connait pas la liberté et se trouve sous le joug de  plusieurs pays. Dans cet imbroglio où la différence est maitre, le Suriname apprend à se construire une nouvelle identité au fil du temps.

Le 25 novembre 1975 est le jour de la signature de  l’indépendance adopté par le parlement suranimais. C’est à ce moment que le pays adopte son drapeau officiel. Sous l’influence des divers pays qui ont établis un lien étroit avec le petit pays, Suriname est vite devenu un centre de culture diversifiée. Mais dans sa fidélité pour sa terre mère, Suriname adopte un drapeau qui met tout d’abord en avance la richesse de la nature et les valeurs morales du pays.

Le drapeau n’a jamais enregistré de contestations par rapport à son utilisation dans la vie quotidienne ou dans les cérémonies officielles.

Quelques influences possibles

Quelque part, on ne peut pas aussi mettre de côté le fait que le drapeau du Suriname puisse avoir été influencé par ses pays voisins ou même par ses colonisateurs. Il n’est pas seulement question d’adoption des couleurs et des dessins mais aussi par rapport au sens même de la valeur tirée à travers les évènements connus pars le pays.

Il se peut donc que les couleurs jaune et verte soient une reprise des autres couleurs. Mais avant tout il faut mettre en avant le fait que l’Amérique du Sud est  un continent qui jouit d’une richesse naturelle époustouflante et qui fait la fierté de plusieurs pays. Le jaune et le vert restent donc des couleurs unanimement utilisées.

La culture et le drapeau ainsi que la reprise des couleurs

Sans qu’on le dise de vive voix, le drapeau du Suriname est le reflet même de sa culture. Le concepteur du drapeau et ceux qui l’ont adoptés officiellement doivent avoir mis un point sur la relation entre la culture locale, la valeur et les dessins et couleurs représentées sur le drapeau.

Les couleurs utilisées sur le drapeau sont très reprises et même dans la culture du pays, quelque part les couleurs sont un symbole doué de sens profond. Si l’on se penche bien sur la question, le drapeau du Suriname ne reste pas qu’un simple drapeau car ses couleurs mêmes sont reprises de nombreuses façons pour véhiculer une idée propre à la population même tout en étant fidèle à son histoire.

Utilisation et protocoles 

Bien qu’en étant un simple tissu flottant, le drapeau est l’emblème national du pays. Il est donc important de le respecter de la meilleure façon qui soit et ce en évitant de proférer des paroles injurieux à son égard. Tout acte dévalorisant à son égard peut être passible d’une sanction ou d’une amende à lourdes conséquences. Il est hissé lors des fêtes officielles et cérémonies nationales et ne l’est pas lors de deuils qui concernent la nation toute entière. Il doit être arboré pour représenter le pays à l’étranger. Dans son propre pays, il est toujours mis en évidence et prend une place particulière si d’autres drapeaux d’autres nations sont présentes.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de la Chine

Le drapeau du Monténégro

Le drapeau du Luxembourg

 

Le drapeau du Chili

Le drapeau du Chili

Le drapeau du Chili a été officiellement adopté le 18 octobre 1817. Il se distingue par l’utilisation de trois couleurs : le blanc, le bleu et le rouge. Le blanc étant la couleur dominante. Le drapeau est divisé en deux bandes horizontales si on regarde bien. La première bande est occupée par deux couleurs bien distinctes : 2/3 de la première partie du drapeau est dominé par la couleur blanche en partant de la droite et le 1/3 occupé par la couleur bleue dont une étoile à cinq branches au milieu. La seconde bande est dominée par la couleur rouge.

En espagnol, le drapeau du Chili est connu sous l’appellation de la estrella solitaria qui veut dire littéralement l’étoile solitaire.

Histoire du pays et naissance du drapeau Chilien

Dans la plupart des cas de nombreux pays, le Chili a conne une histoire mouvementée surtout au moment de trouver l’indépendance. En effet, c’est souvent dans cette partie de l’histoire que la plupart des pays rencontrent une nouvelle réforme et une nouvelle notion connue sous le nom de la « liberté ». C’est durant cette période donc que vient la conception de nouvelles idées ou de nouveaux drapeaux pour marquer un tournant de l’histoire. Il se peut tout de même que quelques évènements non liés à l’indépendance viennent influencer la conception d’un drapeau d’un pays.

Le Chili est un pays de l’Amérique du Sud qui partage ses frontières avec le Pérou, la Bolivie et de  l’Argentine. Il fait partie donc de l’Amérique Latine. Avec les histoires et les invasions, le Chili est un centre de l’affirmation de la culture européenne.

Durant l’antiquité, le Chili avait été influencé par la culture amérindienne. En ces temps-là, le pays n’était pas alors délimité et proclamé comme étant un état à part entière.

C’est vers 1500 que les premiers explorateurs viennent à la rencontre du Chili. Quelques années plus tard viendra la colonisation hispanique. Les conquistadores espagnols tentent de s’approprier les territoires du Chili mais ce fut vite un échec au début. La première colonisation se fait rapidement sentir dans le pays et c’est ainsi que Chili connut ses premiers colons. Bien que l’esclavage aboli, la puissance du pays espagnol colonisateur se fait sentir. En ces temps-là, Chili n’avait pas encore adopté un drapeau bien spécifique mais arborait seulement les couleurs espagnols en guise de connaissance.

Le 18 septembre 1810, un groupe de Créoles profite des invasions napoléoniennes en Espagne pour initier un processus d’autodétermination et constituer une junte. Durant quelques années, des conflits se font sentir et bientôt la quête de l’indépendance assoiffa le peuple du Chili. C’est en 1818 que le Chili connut son indépendance bien que le drapeau fut adopté un an en avant. Avec l’indépendance, Chili est sous le contrôle suprême de Bernardo O’Higgins qui impose une réforme qui va provoquer du mécontentement. Le pays ne connaitra la stabilité que vers 1830. Le drapeau tel que nous le connaissons aujourd’hui est la troisième version qui est à la fois symbole de l’indépendance du pays mais aussi l’affirmation d’une nation totalement réformée et unique. L’avant dernier drapeau du Chili se rapprochait trop du drapeau néerlandais et pour cette raison il fut vite remplacé.

C’est donc après une affirmation totale du pays que le drapeau officiel fut adopté et accepté aussi bien par toute la nation mais aussi par tout le peuple. Attention cependant à ne pas confondre le drapeau du Chili avec celui du Texas. Sur ce dernier la zone bleue avec l’étoile est un rectangle et non pas un carré situé dans le canton.

Signification des couleurs du drapeau du Chili

En relation étroite avec l’histoire du pays, l’utilisation de chaque couleur n’est pas due au hasard. Ainsi le rouge est une représentation du sang des patriotes qui ont luttés pendant l’indépendance du pays, le blanc est une représentation de la neige des Andes, le bleu est une représentation du ciel qui surplombe le pays. Quant à l’étoile, elle est un symbole de l’unité de la République (contrairement à celle de la République fédérale).

Protocoles

Les protocoles à suivre durant l’utilisation du drapeau revient à l’utiliser durant les évènements qui concernant la nation entière. Il est hissé donc durant les fêtes nationales et les cérémonies officielles et surtout pour le jour de l’indépendance. Il peut être arboré par les établissements et les personnes lors de la représentation du pays dans un pays étranger. Il n’est pas hissé lors de deuil national et durant des évènements tristes qui peuvent toucher la nation. Comme dans les autres pays, proférer des mots injurieux à l’égard du drapeau peut provoquer de la punition ou une amende. Il est donc dans le devoir de chacun de le respecter et de l’utiliser à bon escient.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau du Paraguay

Le drapeau du Japon

Le drapeau de la Norvège

Le drapeau du Paraguay

Le drapeau du Paraguay

Le drapeau du Paraguay est semblable à celui de a France par l’utilisation des couleurs bleu blanc et rouge. A la différence de celui de la France, celui de Paraguay dispose les couleurs de façon horizontale. Chaque couleur est représentée dans une bande et chaque bande est de dimensions semblables. La couleur rouge passe en première puis vient la blanche et enfin la bleue. Un cercle est présent au milieu de la bande blanche dans lequel est écrit : « Republica del Paraguay » La République de Paraguay.

Les dimensions du drapeau n’ont jamais été les mêmes et ont changé au fil du temps. Outre ce drapeau officiel de la nation qui fut adopté en 1842, le pays dispose aussi d’un drapeau du président qui est aussi utilisé. Ce dernier est dominé par la couleur bleu. Aux quatre coins du drapeau se trouve quatre étoiles à cinq branches chacun. Au milieu du drapeau se trouve le même dessin que celui du drapeau national.

Historique du drapeau du Paraguay

De nombreux dires et récits tournent autour de l’histoire de la conception du drapeau national. Outre les histoires non fondées, l’interprétation la plus répandue est celle la plus connue dans le pays. Le récit le courant dit que les couleurs du drapeau correspondent aux couleurs des uniformes des soldats paraguayens. Ces derniers avaient aidé à la défense de Buenos Aires face aux invasions britanniques. Ce n’est qu’une version comme tant d’autres de l’histoire de la naissance du drapeau.

Le 15 aout 1812 apparait le drapeau du paraguayen à la suite du tratado de Confederacion que la Junte gouvernante d’Asuncion signe avec la Junte de Buenos Aires. Tout cet évènement sous l’hospice de Manuel Belgrano. A la même date apparait le premier drapeau paraguayen. Les couleurs présentes étaient le bleu céleste. Dans le coin supérieur gauche se situait une étoile blanche, dans le côté du mât.

Quelques années plus tard, le drapeau change et adopte des couleurs asses semblables à celles présentent sur le drapeau actuel, que ce soit au niveau de la disposition ou du nombre. Ce nouveau drapeau reprenait les couleurs des milices qui avaient lutté contre les envahisseurs anglais. En ces temps, il présentait des similitudes avec le drapeau argentin. La seule différence était  la première bande laquelle celle de l’Argentine est de couleur rouge.

En 1812, alors que l’on voulut adopter le drapeau à trois bandes, il ne fit pas tout de suite l’unanimité. Or pendant le régime de José Gaspar Rodriguez de Francia, le drapeau tricolore avec des bandes verticales était alors utilisé.

Le 25 novembre 1842, on adopta définitivement la disposition des trois bandes horizontales. Peu de temps après, le blason au milieu du drapeau fut adopté officiellement.

Depuis 1811, divers drapeaux furent adoptés par le pays. Ce n’est qu’en 1812 que les couleurs officielles furent adoptées. Depuis 2013, les deux revers sont adoptés et le drapeau du Paraguay se fait connaitre comme étant ceux du pays.

Particularité du drapeau Paraguayen

A la différence des autres drapeaux, celui du Paraguay est unique dans le fait que ce dernier dispose de deux faces. Les mêmes couleurs sont présentes sur l’endroit et sur l’envers du drapeau. Seul le blason fait la différence nette entre les deux. Alors que sur l’endroit il y a les armoiries du pays, sur l’envers se trouve un lion assis devant une pique surmonté du bonnet phrygien le tout entièrement entouré par la devise : Paz y Justicia qui veut dire « Paix et Justice ».

Protocoles

Comme pour la plupart des drapeaux existants dans le monde entier, celui du Paraguay est utilisé durant les évènements officiels. Il est hissé devant des bâtiments de l’Etat et aussi sur des établissements comme les écoles ou les bureaux. Chaque maison peut aussi arborer le drapeau national durant la fête nationale et durant les jours attribués à des évènements en particulier. Lors des représentations du pays dans un autre pays, le drapeau est toujours utilisé comme une reconnaissance de ce dernier pour le distinguer des autres.

Il est inadmissible de proférer des propos injurieux à l’égard du drapeau national ou de faire des actes qui peuvent dévaloriser le symbole national. Le drapeau est fait avec du tissu en possédant un tissu pour chaque couleur. Le drapeau n’est pas hissé lors de deuil national et peut être mis à la disposition des troupes lors des représentations dans une guerre dans un autre pays.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de la Pologne

Le drapeau du Laos

Le drapeau de l’Irak

 

Le drapeau du Venezuela

Le drapeau du Venezuela

Le jaune, le bleu et le rouge se font remarquer sur le drapeau du Venezuela. Ces trois couleurs sont en bandes horizontales et en mêmes proportions. La mèche jaune sur le haut représente la richesse du Venezuela. Le bleu symbolise l’océan qui sépare ce pays de l’Espagne et la dernière bande du bas en rouge marque le sang versé par le peuple pour avoir l’indépendance et la liberté de leur pays. Sur la mèche du milieu, on peut également trouver un arc de cercle constitué par des étoiles. On compte 8 huit étoiles qui représentent chaque province constituant le Venezuela. Sur le blason, on peut voir des cornes d’abondance qui représentent la prospérité. La gerbe de blé n’est pas placée pour embellir le drapeau, mais symbolise l’unité et la fertilité. Le cheval indompté et les autres armes en disent plus sur la liberté que le pays a gagnée.

Les armoiries du Venezuela

Ce petit écu que l’on ne voit pas très bien sur la partie gauche du drapeau a également sa signification. Sur le premier quartier, on peut voir la gerbe de blé qui est sur un fond rouge. Ce symbole représente la richesse de la nation et marque également l’union des états au Venezuela. Sur le deuxième quartier, on a les emblèmes de victoire militaire qui sont représentés par trois lances, deux épées, deux drapeaux nationaux serrés par une couronne de laurier, un arc, un kayak, un canoë et des flèches. Cet ensemble est mis sur un fond jaune. Le cheval qui présente la liberté et l’indépendance est sur le bas et est placé sur un fond bleu. Sur le haut de l’écu, on peut voir deux cornes d’abondance qui sont des symboles de prospérité. Il y a également une branche d’olivier et de laurier qui sont reliés par un ruban tricolore. Les plantes qui décorent l’écu représentent la joie de vivre des citoyens.

Les ressemblances

En effet, on peut remarquer que l’Équateur et la Colombie ont à peu près le même drapeau. Les couleurs de bases sont les mêmes, mais la proportion des bandes est différente. Le drapeau du Venezuela est constitué par trois bandes de mêmes dimensions de jaune, de bleu et de rouge. Ces trois couleurs de bases, le pays l’a gardé, car c’était les trois couleurs de la Confédération de la Grande-Colombie. L’Équateur, la Colombie possèdent également des écussons différents. Pour le Venezuela, celui-ci est constitué par un cheval indompté, une gerbe de blé et des armes. Leur drapeau se distingue également par l’arc d’étoiles sur la bande bleue.

La création

C’est en 1806 que le Venezuela commence à afficher son drapeau et ceci, grâce au Général de Miranda. Ce dernier dessine un drapeau avec 7 étoiles le 12 mars 1806, mais le Congrès National ne l’adopte que quelques années plus tard. Pour ce qui est du nombre des étoiles à cette époque, il désignait déjà le nombre de provinces. En effet, le Venezuela avait 7 provinces signataires de l’acte de l’indépendance en 1811. Parmi ces provinces, on peut citer Barcelona, Barinas, Caracas et Margarita. Pour le Venezuela, le 12 mars 1806, date de la création du drapeau, est une journée nationale du drapeau ou appelée localement « Dia de la bandera ». Elle est célébrée depuis 1963.

Les dernières modifications

Si le drapeau avec les trois bandes égales du Général de Miranda paraissait simple, le parlement du Venezuela apporta quelques modifications en mars 2006. Le président Hugo Chavez qui est à la tête de ce projet de changement a adapter le drapeau national à sa révolution socialiste. On avait au départ sept provinces pour les 7 étoiles, mais une nouvelle étoile vient s’ajouter sur le drapeau. Le nouveau bout de terre qui vient s’ajouter aux autres provinces est la Guyane vénézuélienne. Les modifications se poursuivent avec l’écusson. Le parlement a également décidé de tourner le galop du cheval blanc vers la gauche. Au départ, l’orientation du galop n’avait pas beaucoup de signification, mais Hugo Chavez voyait la nouvelle orientation sur les mêmes rails que l’orientation politique du gouvernement du pays. Mis à part le galop du cheval, on vit également apparaitre sur le drapeau vénézuélien un kayak, un arc et une flèche. Ceux-ci ont été ajoutés pour symboliser les armes des indigènes. Face à ces modifications, la journée du drapeau trouve aussi une nouvelle date, le 3 août.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau du Brésil

Le drapeau de la Russie

Le drapeau du Portugal

 

Le drapeau de l’Equateur

Le drapeau de l’Equateur

À première vue, le drapeau de l’Équateur ressemble beaucoup à celui de la Colombie et du Venezuela. Ces trois drapeaux sont dérivés du drapeau de la Grande Colombie et la ressemblance réside plus dans les couleurs de base. Le drapeau de l’Équateur présente les armoiries du pays et c’est ce qui fait sa particularité.

Description et signification des couleurs du drapeau

Le jaune, le bleu et le rouge sont les couleurs dominantes de ce drapeau de l’Équateur. Ces couleurs n’ont pas été choisies au hasard et ont chacune leurs significations. Le jaune fait allusion à l’abondance de l’agriculture et la richesse naturelle du pays, notamment l’or. Le bleu symbolise l’océan et le ciel clair. Le rouge représente le sang des héros dévoués qui ont permis au pays de retrouver sa liberté et la justice. Avec la superposition de ces couleurs, les proportions des bandes horizontales font également la différence avec celles de la Colombie. Le drapeau de l’Équateur est composé de ½ de jaune, de ¼ de bleu et de ¼ de rouge. L’Équateur dispose d’un drapeau officiel où l’on trouve le condor des Andes qui est le symbole national. On peut également trouver des drapeaux un peu particuliers sur les bâtiments municipaux. Ceux-là sont des drapeaux civils et on a 19 étoiles blanches autour de la bande bleue.

Histoire du drapeau avant 1860

Le drapeau qu’on a aujourd’hui date du 26 septembre 1860 et avant d’avoir ce drapeau officiel, l’Équateur a eu plusieurs drapeaux. Le drapeau de Miranda a été également utilisé par l’Équateur en 1806 avant l’arrivée de Quito. Ce drapeau a vu le jour au Venezuela et la ressemblance avec le drapeau actuel est captivante. Il est composé de trois bandes horizontales égales avec le bleu, le jaune et le rouge. En 1809, Quito est venu avec une bannière rouge à croix blanche. La Junte révolutionnaire a adopté ces couleurs et cette croix pour symboliser l’inversement de l’empire espagnol. En 1820, une nouvelle bannière apparaît avec un bleu azur et un blanc, celle-ci est l’emblème de la révolution du 9 octobre 1820. Elle était composée de cinq rayures verticales avec des bleus en extérieur et des blancs en intermédiaire. Sur la rayure bleue du milieu, on pouvait voir trois étoiles qui représentaient les trois districts administratifs de l’Audience Royale de Quito. De 1822 à 1845, l’Équateur adopte le drapeau de la Grande Colombie avec différentes variantes. De 1822 à 1830, un blason rond fait son apparition sur le drapeau équatorien. Ce nouveau signe est composé de deux cornes d’abondance et entouré de deux rameaux d’olivier. Le blason prend une forme plus ovale vers 1930 et on a également rajouté « État de l’Équateur, au sein de la République de Colombie ». C’est en 1835 qu’Équateur prend le drapeau actuel de la Colombie avec les trois bandes de couleurs égales. La donne change et le pays reprend le drapeau avec le bleu d’azur et le blanc en 1845. Les bandes verticales ont été tenues et sur le milieu, on pouvait voir trois étoiles blanches. Toujours cette même année, l’Équateur ajoute les étoiles sur la bande d’au milieu. À la fin de l’année 1845, les Équatoriens avaient un drapeau avec 7 étoiles blanches. Le chiffre 7 n’a rien à avoir avec la religion, mais il représentait le nombre de provinces qui composaient le pays.

L’arrivée du drapeau actuel

Le drapeau officiel de l’Équateur actuellement fait apparition en 1860, plus précisément le 26 septembre. C’est à ce jour que l’on a signé le décret qui rétablit l’usage du drapeau à bande jaune, bleu et rouge. C’est seulement en 1900 que le gouvernement équatorien a édité pour réglementer son usage. Ce décret n’était pas aussi complet, car les normes sur les proportions des bandes n’étaient pas encore imposées. C’est quelques mois plus tard que ceux-ci sortent pour donner la forme du drapeau actuel. Il a été convenu alors que la bande jaune est à ½ et les bandes horizontales en bleu et en rouge sont à 1/4. Si celui-ci est le drapeau officiel, les bâtiments municipaux peuvent également utiliser le drapeau bleu blanc avec les étoiles. Si on comptait 7 étoiles pour l’ancien drapeau, le drapeau civil actuel compte 19 étoiles blanches pour représenter les provinces. Ce drapeau spécial n’est autorisé que pour les bâtiments municipaux et les Équatoriens se limitent à l’usage du drapeau officiel. En 1860, le condor des Andes qui est placé au milieu du drapeau est bien dessiné et trouve bien sa place.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau du Liban

Le drapeau du Burundi

Le drapeau du Burkina Faso

La drapeau de la Colombie

Le drapeau de la Colombie

Le drapeau de la Colombie a été officiellement adopté le 26 novembre 1861. Il est le drapeau national de la République de Colombie. Il est tricolore avec trois bandes horizontales. En allant du haut vers le bas, les trois couleurs suivantes sont présentes : le jaune, le bleu et le rouge. Ces couleurs sont devenues par la suite les couleurs nationales de la Colombie. La bande jaune de fois plus large que les deux autres bandes. Ayant le statut national, le drapeau est une représentation significative du pays que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de ce dernier.

Origine du drapeau Colombien

Le drapeau de la Colombien tient son origine dans la composition en trois couleurs qui a été créée en 1801 par le général vénézuélien Francisco de Miranda. C’est lui qui a décrit une utilisation des couleurs primaires pour un drapeau qui représente les nations d’Amérique latine. Il l’a spécifié dans son journal militaire étant le précurseur de l’indépendance latino-américaine. Cette spécification par rapport à l’utilisation des couleurs primaires a finalement été le symbole de la Grande Colombie. L’Amérique est représentée par la couleur jaune, l’Espagne par le rouge et l’Océan atlantique par le bleu.

Le congrès de la Grande Colombie du 17 décembre 1819 a adapté successivement les couleurs. Les dispositions actuelles adoptées sur le drapeau ont été officiellement décrétées le 26 novembre 1861. La réglementation a été établie par les décrets 861 du 17 mai 1924 et du 62 du 11 janvier 1934.

Dans la version colombienne, les couleurs portent une signification particulière. Ainsi le jaune est une représentation de l’or, le bleu les deux océans de part et d’autre et le rouge pour représenter le sang vers lors de la libération du pays.

Protocole

Il y a un protocole à suivre lorsque l’on hisse et abaisse le drapeau colombien. Il est régi par le décret numéro 1967 du 15 aout 1991 qui stipule que :

  • Le drapeau doit être placé à la droite de la personne qui préside l’évènement ;
  • Il soit toujours être à hauteur physique nécessaire afin de ne jamais toucher le sol ;
  • Il ne peut avoir des couleurs délavées ou être brisé ;
  • Il doit être employé sous sa forme originale ; on ne peut donc pas ajouter des ornements qui altéreraient sa représentativité ;
  • Le drapeau national ne peut être représenté que de jour et exceptionnellement dans une ambiance lumineuse similaire afin de l’apprécier dans toute sa splendeur ;
  • Le mât du drapeau se termine toujours de façon plate ou sphérique. Seuls les militaires doivent utiliser le mât en forme de pointe de lance ;
  • La décision de mettre le drapeau national est hissé à côté d’un autre drapeau, il doit être toujours à droite ;
  • Quand le drapeau colombien est intégré à un groupe de drapeaux d’autres pays, il est mis au centre, les autres étant placés en fonction de l’ordre alphabétique des noms en castillan des pays auxquels ils appartiennent. Le premier est placé à la droite du drapeau national, la deuxième à gauche, le troisième à droite et ainsi de suite ;
  • Toutes les bannières doivent être au même niveau ;
  • Quand un groupe de drapeau est hissé ou abaissé, l’hymne national de chaque pays est exécuté, le drapeau colombien est hissé en premier et abaissé en dernier. Les autres drapeaux sont hissés ou abaissés simultanément seulement quand l’hymne national colombien est interprété ;
  • Le pavillon peut être utilisé pour couvrir les cercueils des autorités civiles, ecclésiastiques et militaires, ainsi que celles des personnalités de renom.

Comme dans certains pays, il existe un jour de drapeau en Colombie. Il a lieu tous les 7 aout en commémoration du 07 aout 1819. En cette date, les armées espagnoles et patriotes se sont battues pour l’indépendance de Colombie.

Un emprisonnement allant de six mois à deux ans sera appliqué à celui qui insulte publiquement le drapeau colombien. Mais plus tard la peine d’emprisonnement sera remplacée par une amende.

Contrairement comme dans d’autres pays, le fais de hisser un drapeau à couleurs détériorées est passible d’une amende aussi.

Brève histoire

La composition en couleurs du drapeau est celle donnée par Francisco de Miranda en 1801. En 1806, il le déploie en tant que drapeau de la Colombie. Il est raconté que le général Miranda s’est inspiré du drapeau russe pour faire celui de la Colombie. Cette version n’est pas cependant la seule mais elle reste une hypothèse envisageable. Mais la version la plus fiable est celle qui raconte que Miranda prit pour son pavillon les couleurs les plus visibles de l’arc en ciel.  Le 26 novembre 1861, les trois couleurs sont finalement adoptées et sont restées jusqu’à ce jour les trois couleurs du drapeau de la Colombie.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau du Vénézuela

Le drapeau de l’Equateur

Le drapeau du Brésil

 

Le drapeau de l’Uruguay

Le drapeau de l’Uruguay alterne bandes blanches et bleues. A l’extrémité en haut se dessine dans un cadre un soleil doré à facette humaine à rayons ondulés. Comme tous les drapeaux celui de l’Uruguay revête une signification particulière qui peut être liée à son histoire, à ses idéaux ou même à sa culture.

Symbolique et proportion

Comme plupart de certains pays de l’Amérique, l’Uruguay s’est inspiré de celui de l’Argentine et celui des Etats-Unis. Les neufs bandes représentent les divisons politiques qui ont formées le pays en 1828. Le soleil, lui, est commun des pays de l’Amérique du Sud symbolisant le Sol de Mayo ou le soleil de Mai, faisant voir en même temps ses rayons alternant ondulation et droiture. Ces rayons symbolisant l’indépendance du pays. Le soleil est pourvu d’un visage et a un rayon 11/15 du cadre blanc. Le bleu symbolisant la liberté et l’espoir, le blanc celle de la paix.

Les proportions du drapeau sont les suivantes : la longueur et la largeur : 3:2. L’espace occupé par le soleil coupe les cinq premières bandes.

Les neuf bandes blanches et bleues représentent  les divisions du pays en 1828 ; à l’origine les divisions étaient nombreuses mais elles ont été réduites à neuf seulement lus tard.

Le sol de Mayo est un emblème national de l’Uruguay. C’est une représentation du dieu soleil Inti ; la figure adoptée par le drapeau est la même qui figurait sur les monnaies argentines. Le soleil est pourvu d’un visage. La dénomination « de Mayo » tire son nom de la révolution de Mayo qui eut lieu entre le 18 et 25 mai 1810 et marqua le début de l’indépendance. Sur le drapeau de l’Uruguay, le soleil de Mayo arbore un visage souriant et plus amical par rapport à celui de l’Argentine.

Histoire

Le drapeau du pays fut adopté par les lois étant en vigueur du 16 décembre 1828 et 12 juillet 1830 avec une modification du nombre des bandes. Avant la conception du dernier drapeau que nous connaissons en ce jour, le pays a connu pas moins de 12 drapeaux entre 1813 (début de la conquête espagnole) et aujourd’hui. Ces douze drapeaux  ont tous été influencés par l’histoire politique du  pays et par la culture dominante.

Avant que le pays adopte le drapeau officiel d’aujourd’hui, il avait arboré d’une certaine manière le drapeau de la France de 1825 à 1828. En effet, la présence du pouvoir français a tellement marqué le pays qu’il adopta un drapeau à bandes horizontales : bleue, blanche et rouge.

Le drapeau de l’Uruguay et celui de l’Argentine une particularité commune : le soleil de Mai. Dans l’histoire et dans la culture ainsi que dans la représentation des dieux, les deux pays ont souvent établi des similitudes. Ainsi, depuis des années, le choix du drapeau uruguayen n’est pas le hasard mais le fruit d’une histoire qui a marquée le pays.

En 1828 quand l’Uruguay obtint l’indépendance, le pays adopta le motif du soleil de mai sur son drapeau. Ce modèle marqua l’indépendance du pays de façon définitive. Le soleil de mai est un symbole qui remonte aux croyances Inca ; Inti dieu du soleil veillait constamment à la population et promet des jours meilleurs. Les bons augures étaient de mises et la population croyait en cette divinité suprême.

Le drapeau et la population

Le drapeau est bien accueilli par la population bolivienne. Il n’a pas été noté des revendications et des protestations face à cet emblème reflétant l’histoire de la Bolivie et la spécificité de la pensée bolivienne.

Comme dans la plupart des pays, le drapeau est arboré par tous les établissements publics et privés les maisons et les rues durant la fête de l’indépendance. Pendant les festivals aux couleurs multiples, le drapeau est à l’en-tête des défilés. Les forces armées envoient des salutations solennelles au drapeau uruguayen.

Lors des deuils qui frappent la nation, le drapeau n’est pas hissé et ne flotte pas dans les airs en signe de respect envers le défunt. Le défunt étant un chef étatique ou une personne qui a marquée le pays.

Comme tous les drapeaux du monde entier, celui de l’Uruguay revêt un sens spécifique qui s’ancre dans la pensée de la population locale. Durant des siècles, le drapeau a connu beaucoup de changements ; des changements qui ont laissés leurs traces dans l’histoire du pays.

Avant de connaitre l’indépendance, le pays était sous l’influence d’autres nations. C’est ce qui a en quelque sorte forgé la conception des divers drapeaux qui se sont défilés au cours des derniers siècles. Au final le pays a adopté le drapeau qui convient le plus au message qu’il veut faire passer : l’amour de la liberté et de la paix sous la divination éternelle d’Inti ; un message qui restera dans l’histoire contemporaine du pays.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau du Brésil

Le drapeau du Pérou

Le drapeau du Suriname

Le drapeau de l’Argentine

Adopté en 1812, le drapeau de l’Argentine est constitué de trois bandes : deux bandes bleues séparées par une bande blanche. Au centre de la bande blanche se trouve un soleil avec ses rayons ; le soleil étant pourvu d’une face humaine représentant le dieu su soleil Inca nommé Inti.

Historique

Selon la tradition et l’histoire, le drapeau a été créé en 1812 par un intellectuel du nom de Manuel Belgrano. L’inspiration lui est venue de son admiration pour le soleil sur les côtes du Parana depuis Rosario. Il est à noter que la plupart des drapeaux des pays latino-américains ont pris leurs inspirations du drapeau argentin.

Avant la guerre, le drapeau était totalement dépourvu de soleil en son milieu. En ces temps, on ne pouvait remarquer que la présence des trois bandes telles qu’elles sont disposées en ce jour.

Concernant la théorie sur les couleurs, il a été dit que les Argentins étaient contre l’invasion entamée par Napoléon, le nouveau commandant « suprême » de France. Solidaire pour épauler l’Espagne, la décision a été prise selon laquelle les couleurs des Bourbons seront utilisées à savoir le bleu et le blanc ; les couleurs du roi d’Espagne.

C’est en 27 février 1812 que sera hissé le premier drapeau argentin confectionné par les mains d’une habitante sur ordre de Manuel Belgrano.

Quelques années plus tard, en 1818, durant le congrès du 09 janvier il a été décidé qu’un soleil sera mis au centre du drapeau. Le soleil est à la couleur de l’or et portera 16 rayons ondulés et 16 rayons droits. L’origine de cette conception vient de la monnaie argentine de 1813. Le ton du bleu sera défini plusieurs années plus tard.

Signification des éléments du drapeau

Le soleil brille ! Tel est le message fort qui veut s’ancrer dans la pensée de chacun. L’astre au milieu de la bande blanche porte bien un nom : El Sol de Mayo (le Soleil de Mai). Il rappelle le premier jour de la révolte qui s’est déroulée le mois de Mai 1810.

La température de l’Argentine n’est pas souvent généreuse pour donner du soleil à la longueur de l’année ; au contraire, il neige souvent dans le pays (avec une quantité considérable) ce qui fait revenir el symbole à la première signification en rapport avec la révolution. La bande blanche peut être cependant interprétée d’une autre manière ; selon certains elle symbolise la cordillère des Andes avec les quelques 5000km de longueur.

Le ciel pur et lumineux de la Pampa ou de la Patagonie laisse leur trace sur la couleur bleue des deux bandes du drapeau.

En s’y approchant de plus près on peut distinguer facilement que les rayons du soleil sont droits et ondulés. La moitié des rayons droits et l’autre moitié ondulée. Les droits rappellent vaguement la représentation classique du soleil (les faisceaux étant des lignes droites à angles précises) alors que les ondulés sont les rayons typiques de la représentation Inca.

Les idées foisonnent cependant et on accorde beaucoup de sens aux couleurs. Le blanc ainsi est dit comme étant la représentation de la monarchie d’origine divine ; le bleu étant la liberté de la pensée et de l’expression. Ce bleu fusionné au blanc donnant ensuite le bleu-ciel à l’image de la monarchie parlementaire. Pays très croyant, le bleu-ciel est aussi tiré de la couleur du manteau de la Sainte Vierge.

Fête du drapeau argentin

Tous les 20 juin, les Argentins fêtent le drapeau. Le jour est férié et est accordé totalement au drapeau. C’est aussi un jour de commémoration pour son créateur Manuel Belgrano. Le peuple argentin accorde une importance capitale à la valeur du drapeau ; ainsi le jour est temps de festif et de cérémonies. Bien que déclaré jour du drapeau, les Argentins rendent hommage dignement à son créateur qui n’est autre que le général Manuel Belgrano. Pour fêter dignement le drapeau à chaque 20 juin, des édifices sont à l’honneur du drapeau. Durant cette fête, les couleurs sont mises en valeurs ; le bleu et le blanc de l’Argentine avec l’or est au summum de la valeur culturelle. Un monument du drapeau a été bâti dans la ville de Rosario. La construction est située sur le parc national, au même endroit où a été hissé le premier drapeau. Sur la Plaza de Mayo se trouve la statue de Manuel Belgrano où des cérémonies ont lieu en hommage à ce personnage qui a joué un grand rôle dans l’histoire de l’Argentine.

Entre des fêtes et des interprétations divines et suggestives, les Argentins voient en ce drapeau un symbole fort de la pensée commune.  Sous la protection divine et avec des couleurs qui reflètent une richesse sans précédent, le drapeau argentin est celui de l’Etat actuel, de la nation, et de la population.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau du Vénézuela

Le drapeau du Chili

Le drapeau de l’Argentine

 

Le drapeau du Brésil

Le drapeau du Brésil est constitué de trois couleurs mises en évidence : le vert, le jaune et le bleu. Le drapeau étant en même temps le drapeau national et le pavillon de la République fédérative du Brésil.

Le drapeau est un rectangle à la domination de la couleur verte ; au centre du rectangle figure un losange jaune lequel contenant un disque bleu marine.

Le disque est pourvu d’une bande qui l’entoure ; sur la bande sont inscrites les lettres Ordem e Progresso ce qui signifie « ordre et progrès », la devise du célèbre philosophe Auguste Comte devenue devise nationale.

Vingt-six étoiles blanches  sont réparties dans la partie inférieure du disque délimité par la bande et une seule étoile figure sur la partie supérieure. Les étoiles n’adoptent pas une figure géométrique bien définie mais donne l’impression d’être réparties au hasard.

Signification des couleurs

Les couleurs symbolisent la richesse abondante du pays : le vert pour la forêt dense de l’Amazonie et le jaune pour l’or qui est à profusion au Brésil. Le globe bleu symbole de l’hémisphère austral.

Les couleurs jaune et verte revêtent aussi une autre signification cependant. A l’époque de la deuxième maison de Bragance, en 1640, le vert était la couleur de cette famille royale d’origine portugaise ; on adopta ainsi la couleur pour donner une autre dimension de signification à la couleur. Le jaune, quant à lui, était le symbole des Hasbourg ; c’était une dynastie suisse qui avait gouvernée sur Brésil durant un certain moment. Le bleu, lui, était une représentation du ciel étoilé de Rio de Janeiro.

Les étoiles, avec des dispositions semblant aléatoires, représentent des constellations. Ainsi ces dernières sont de répliques exactes de l’aspect réel de la voûte céleste. Après étude, il y a donc : scorpion, triangle austral, petit chien, grand chien, Hydre femelle, Carène et Octant.

La disposition des étoiles forme le ciel de Rio de Janeiro du 15 novembre 1989 à 20h30 précise. C’est le 19 novembre de la même année que le drapeau a été officiellement adopté.

Origine du drapeau

A l’époque, du temps de l’empire colonial, le Brésil n’avait pas encore de drapeau. Bien sûr il y avait des drapeaux mais ces derniers étaient ceux des représentants du monarque. Le drapeau officiel attribué à la nation n’existait pas encore. Le pavillon des princes du Brésil apparait toutefois comme la première image du Brésil sur un drapeau. En ces temps le fond blanc dominait et une sphère armillaire qui après deviendra un symbole emblématique du Brésil. Des années après, le drapeau connait des modifications assez conséquentes tout en gardant les significations les plus essentielles pour le pays.

Avant le vrai drapeau national, un drapeau impérial avait connu le jour. Le drapeau a été dessiné par un français du nom de Jean-Baptiste Debret en 1822. Il a été conçu à l’occasion de la première existence du Brésil en tant que nation officiellement.

Le drapeau officiel tel que nous le connaissons dans son aspect aujourd’hui est daté du 19 novembre 1889. Les couleurs jaune et verte du temps du drapeau impérial n’avaient pas été effacées ; la partie centrale a été modifiée. Cette dernière conception est de Teixeira Mendes, Miguel Lemos et Decio Vilares.

Les autres drapeaux

Après l’adoption du drapeau impérial, le Brésil a aussi connu deux autres drapeaux. Le second drapeau après ce premier drapeau de 1822 est le drapeau Provisoire de la République du Brésil qui n’a duré que quelques jours (15 au 19 novembre 1889). S’inspirant de celui des Etats-Unis, le drapeau tenta d’effacer les traces impériales et arborait d’autres signes. Il fut rejeté très vite car ne représentant pas la valeur brésilienne dans tout son état.

Un mouvement culturel présent

Le drapeau à couleurs uniques revêt un mouvement culturel bien spécifique. Alors que la plupart des drapeaux adoptent la couleur rouge pour son symbole fort et extrêmement explicite, le Brésil se veut être unique. Vers une tropicalisation du pays, le jaune et le vert reflètent un dynamisme constant du peuple. D’ailleurs les couleurs ont été adoptées facilement par le peuple brésilien que ce soit à travers la manière de s’habiller ou durant les carnavals.

Le drapeau perçu par le peuple

La plupart du peuple brésilien s’approprie le drapeau, d’autres en revanche l’accordent à l’Etat étant le propriétaire de droit. Dans une vérité générale, le drapeau est celui du pays ce qui veut dire qu’il appartient à la fois à la population et à l’Etat. Le Brésil est un pays à la manifestation d’identités culturelles très variées. Le drapeau est à lui tout seul un « tout » qui englobe les cultures véhiculées. Symbole d’unification et de force, le drapeau est à la fois le pays, les citoyens et l’Etat. Il aide à donner de la personnalité au pays qui le différencie des autres pays.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau du Paraguay

Le drapeau du Suriname

Le drapeau de l’Uruguay