Le drapeau du Costa Rica

costa-rica-162270_1280

Le drapeau du Costa Rica

Le drapeau civil du Costa Rica frappe par la simplicité des formes géométriques : seulement des bandes. Le drapeau est constitué, partant des extrémités, deux bandes bleues, deux bandes blanches et une seule bande rouge. Le drapeau national, elle par contre, est pourvue des armoiries du Costa Rica.

Avant de connaître cette version finale utilisée en ce jour, le drapeau de Costa Rica a connu pas moins de neuf versions s’étirant durant plusieurs années depuis 1821.

Historique

En septembre 1821, l’Etat est doté de son premier drapeau, un drapeau simple qui n’a duré que jusqu’en 1823.  Le drapeau ne présentait alors que deux couleurs : le bleu et le jaune ; le style de la bande étant déjà utilisé. Deux bandes bleues azur et une bande en milieu en or ; le bleu symbolisant la loyauté et la persévérance, l’or qui était signe de richesse et d’abondance.

En 1823, Costa Rica intègre les provinces d’Amérique centrale. Une occasion donc pour le pays d’adopter un nouveau style de drapeau qui correspond à ce grand changement. Ce second drapeau était encore plus simple que celui de la dernière fois : un fond blanc et une étoile rouge à six branches au milieu. Les six branches représentant les six provinces. Et la couleur rouge qui symbolise l’amour pour la patrie.

Un an plus tard, le 4 mars 1824, un nouveau drapeau connait le jour. Il ne durera pas longtemps, seulement jusqu’en novembre de la même année. La couleur bleue est reprise avec le blanc ; deux bandes bleues aux extrémités et une bande blanche entre les deux. Pour la première fois, le drapeau arbore une armoirie. L’armoirie est un cercle dans lequel se dessine un triangle. Sur le pourtour du cercle sont inscrites les lettres « provincias unidas del centro de america » (Provinces Unies d’Amérique Centrale). Au cœur du triangle se dessinent plusieurs symboles : des collines de couleur verte (cordillères du pays), le soleil (fertilité), un Yigüirro (oiseau symbolisant la fertilité des terres de Costa Rica), une bande violacée qui est l’hypothétique septième anneau de l’arc-en-ciel (protection divine) et l’arc-en-ciel en question (le climat idéal du pays).

Du 2 au 24 novembre, le pays apportera du changement au drapeau en y incorporant un petit encart inférieur : une notion de l’Etat libre du Costa Rica.

Le 22 novembre 1824, Costa Rica devint membre de la République Fédérale d’Amérique Centrale, le drapeau connaitra une cinquième modification. A la différence des autres modèles, cette dernière durera jusqu’en 1840. Le drapeau sera le même que celui du 2 novembre à l’exception d’un détail : une variété de nœud gordien au sommet de l’armoirie.

Entre le 21 avril 1840 et le 20 avril 1842, le drapeau connait une nouvelle version. Un fond blanc, une bande bleue au milieu et un cercle central.

En 1842, le pays reprend le drapeau de 1824 mais en partie seulement : les bandes bleues, la bande blanche et la notion d’Etat libre du Costa Rica.

Le 12 novembre 1848 jusqu’en novembre 1906, le pays adoptera un drapeau plus complexe. Les couleurs sont bien définies avec des bandes bleues marine,  blanches, et une bande rouge. Des armoiries sont présentes sur la bande rouge et sur une partie des bandes blanches.

A partir de 1906 est enfin adopté le drapeau officiel du Costa Rica.

Choix des couleurs et symboles

Le bleu marine représente le ciel bleu du soir, les opportunités liés aux bons augures, l’idéalisme, la pensée intellectuelle, l’éternité ainsi que la persévérance.

Le blanc qui reflète la paix, l’immaculée, la sagesse, la beauté du ciel ainsi que le bonheur.

Quant au rouge, la chaleur et la joie de vivre qui anime le cœur des Costariciens mais aussi le sang versé au nom de la liberté.

Dans la bande rouge est présent un écusson dessiné à l’intérieur d’une ovale blanche, et surplombé des armes de la Costa Rica (dans la mer, entre deux vaisseaux, trois montagnes sous un soleil levant et cinq étoiles. Les trois montagnes représentant les cordillères du pays, les deux bateaux voulant signifier que le pays est en possession de deux côtes entre l’Atlantique et le Pacifique. Le soleil qui se lève symbolise la jeunesse et la promesse d’une ère nouvelle. Les sept étoiles étant les sept provinces du pays. L’écusson est surmonté des inscriptions suivantes sur une bande : « République du Costa Rica »,  « Amérique Centrale ».

Hissage des drapeaux

De valeurs qui ne sont pas les mêmes les drapeaux se hissent durant des évènements spécifiques. Ainsi, ce n’est que durant les cérémonies protocolaires que sera hissé le pavillon à écusson. Pour le reste du temps, ce sera le drapeau à trois couleurs seulement qui sera hissé. Comme tous les drapeaux, ceux du Costa Rica se hissent et doivent être abaissés lors de deuil concernant la nation toute entière.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau du Pérou

Le drapeau de l’Equateur

Le drapeau de la Guyane

Le drapeau du Pérou

Peru_Large_Flag

Le drapeau du Pérou est représenté par trois bandes verticales : deux rouges et une blanche. La dimension des bandes étant parfaitement égale.

Le drapeau du Pérou

Le drapeau se compose de trois couleurs comme il a été dit. Au centre de la bande blanche verticale sont représentées des armoiries. Le blason est pourvu d’un écu sur lequel sont figurés : une vigogne en haut à gauche (animal camélidé cousin du lama pour représenter la faune), un arbre de quinquina en haut à droite (pour représenter la flore) et une corne d’abondance pleine de pièces d’or (signifiant la richesse). La couleur rouge des bandes signifiant le sang versé et le blanc la paix.

Le drapeau péruvien à travers l’histoire

Avant la parution du drapeau officiel de Pérou ; avant, la vice-royauté du pays avait adopté le drapeau de l’Espagne. En 1820, lors de la guerre de l’indépendance, le général William Miller qui était un britannique avait hissé le premier drapeau péruvien à Tacna. En ces temps, le drapeau était de couleur bleu marine avec un soleil d’or (le soleil d’or laissant à penser que c’est encore Inti le dieu Inca). Malheureusement le drapeau n’a pas subsisté.

Le 21 octobre 1820 a été créé le premier vrai drapeau péruvien qui ne tirait pas son originalité d’autres drapeaux. Son auteur était connu sous le nom de José de San Martin. En ces temps, le drapeau était formé de deux lignes diagonales qui avaient divisées le drapeau en quatre parties. Les parties du haut et du bas sont blanches et les deux autres en rouge. Le centre était pourvu d’un écu magnifiquement décoré par des branches de lauriers.

L’origine réelle du drapeau restant cependant incertaine. Certes il est vrai que c’est San Martin qui en était l’auteur mais la source de son inspiration demeure inconnue. Des suppositions sont cependant mises en avance. Selon les dires, San Martin fut inspiré par des flamants rouges et blancs. D’autres affirment qu’il a été inspiré par le drapeau rouge du Chili et le blanc du drapeau de l’Argentine.

Le 31 mai 1822, une modification du drapeau fut entamée. La nouvelle version de ce dernier était un tricolore vertical : deux bandes rouges et une bande blanche au milieu. Un soleil d’or représentant Inti était au centre.

Le 25 février 1825, sous l’administration de Simon Bolivar, le drapeau est modifié dans le cadre de la loi sur les symboles nationaux.

De 1836 à 1839, le Pérou est divisé en deux républiques bien distinctes : le nord et le sud. Chaque république adopta un  drapeau.

Même dans cette profusion politique, les couleurs avec les trois bandes de 1825 sont à nouveau adoptées mais sans l’emblème.

Fête du drapeau

La fête du drapeau est célébrée le 7 juin en hommage à la bataille d’Arica. La bataille d’Arica avait opposé le Pérou et le Chili entre le 27 mai et le 07 juin 1880. Cette dernière date a marqué le pays. A l’issue de la bataille, la Chili s’en est sorti victorieuse laissant au Pérou la perte de la vie de 900 soldats.  En commémoration de cette bataille qui a marquée l’histoire du Pérou, le 07 juin a été décrété comme étant la fête du drapeau. Tout le peuple voue un vrai culte à cette date. Malgré la défaite, Pérou en sortira tête haute et mettra toujours en valeur la volonté des forces armées péruviennes.

Même des années plus tard, cette guerre est toujours source de tension palpable entre les deux pays.

Profusion avec celui de l’Espagne

Le drapeau du Pérou ressemblai trop à celui de l’Espagne ce qui pouvait prêter  à confusion sur les champs de bataille. Le drapeau étant un facteur clé durant les grandes batailles. C’est aussi pour cette raison  qu’en 1822 les bandes verticales ont été remplacées par des bandes horizontales. Mais avec le temps qui s’est révolu, le drapeau a repris ses bandes verticales initiales.

L’emblème du drapeau

Généralement, le drapeau ne porte pas d’emblème. Les drapeaux d’Etat, de représentants des organes du gouvernement, de cérémonie peuvent  porter un emblème au milieu de la bande blanche. Pour les établissements normaux et les maisons des particuliers, le drapeau sans emblème à triple bandes peut être utilisé.

Le drapeau du Pérou malgré les modifications restera le symbole capital du pays. Entre une violence criarde ayant fait des victimes et une volonté de retrouver la paix, le drapeau arbore une signification chargée d’histoire. Les Péruviens accordent de l’importance à la valeur du drapeau ; un tissu flottant avec une grande valeur.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de la Bolivie

Le drapeau de la Colombie

Le drapeau du Costa Rica

 

Le drapeau de la Bolivie

flag-1040536_1280

Le drapeau de la Bolivie frappe par l’utilisation de trois couleurs bien distinctes : le rouge, le jaune et le vert. Les couleurs sont superposées en bandes horizontales avec des dimensions semblables. Le rouge représentant le sang versé par les soldats et combattants qui ont protégés le pays durant les temps de guerre et batailles ; le jaune est le symbole de la richesse minérale du pays et l’abondance des ressources naturelles ; le vert, quant à lui, est une représentation de la verdure du pays à travers l’environnement naturel et la diversité des plantes et des fleurs.

Le drapeau de l’Etat est arboré par les armes de la Bolivie juste au centre. Sur les armes de l’Etat on peut distinguer facilement la présence de neuf étoiles qui correspondent aux neufs départements de la Bolivie. Le blé et un palmier reflètent les ressources agricoles. La montagne, elle, est une représentation de la région de Potosi réputée pour ses mines d’argent. Quant au condor et l’alpaga, ce sont des animaux typiques du pays.

Histoire des drapeaux de la Bolivie

Le tout premier drapeau de l’Etat de la Bolivie a connu le jour en même temps que les armes le 17 aout 1825 ; il a été créé sur la colline de K’onchupata de la ville d’Oruro. En ces temps, le drapeau était constitué de trois bandes horizontales qui se superposaient : une verte, une rouge et une verte. Dans la bande rouge, en son milieu sont disposées en croix cinq étoiles qui représentaient les cinq départements conçus en même temps que la Bolivie. En regardant de plus près, chaque étoile est ornée d’une couronne faite de rameau d’olivier et de laurier.

Les deux couleurs du drapeau représentent les deux grandes divisions dans la nature : le règne végétal (vert) et le règne animal (rouge)

Le 25 juillet 1826 soit près d’un an plus tard, le drapeau change. Il est composé de trois bandes horizontales : le jaune, le rouge et le vert. Au centre se trouvant les secondes armes.

Ce ne sera que le 5 novembre 1851 que le drapeau connaitra sa dernière version. Les couleurs de 1825 ont été reprises et jusqu’à aujourd’hui il reste le drapeau officiel  de l’Etat de la Bolivie.

La culture bolivienne

La culture de la Bolivie a été fortement marquée par l’influence  des Quechua, les Aymaras ainsi que la culture de l’Amérique Latine. Même si le lien n’est pas aussi explicite, le drapeau de la Bolivie reprend en une partie la culture bolivienne.

Avec des couleurs qui représentent tant bien la nature, le drapeau bolivien met sur un piédestal la richesse de ses terres. Dans l’utilisation de la nature sans piétiner son état sauvage, la Bolivie développe une culture en relation étroite avec la nature.

Les ornements d’or, les monuments érigés entre les montagnes, des vestiges archéologiques, étudiés en profondeur,  cultivent une relation étroite avec la nature environnante.  Le drapeau de la Bolivie est la représentation de la pensée du pays ; c’est aussi un hommage à la nature généreuse qui fait vivre le pays dans l’abondance.

La Bolivie et les neufs départements

Le drapeau de l’Etat est pourvu des armes d’Etat sur lesquelles se trouvent neuf étoiles. Les neufs étoiles représentent les neufs départements. Le drapeau des neufs départements reprennent une ou deux couleurs du drapeau de la Bolivie : Beni (drapeau en vert), Chuquisaca (drapeau à fond blanc, une croix en x), Cochabamba (drapeau en bleu ciel), La Paz (drapeau en bandes horizontales : verte et rouge), Département d’Oruro (drapeau en rouge), Pando (drapeau à bandes horizontales : verte et blanche), Potosi (drapeau à quatre carrés : blancs et rouges), Santa Cruz (drapeau à bandes horizontales : vertes et banche), Tarija (drapeau à deux bandes horizontales : blanche et rouge).

Wiphala

Même si le drapeau officiel de la Bolivie tient sa place dans la société et dans la valeur étatique, le wiphala tient aussi une place importante dans le pays. Le wiphala est le terme pour désigner les drapeaux en forme de rectangles avec les sept couleurs utilisées par les ethnies des Andes. Sa principale affection se concentre sur la réclamation aymara en Bolivie. Etrangement, le drapeau de la Bolivie reprend des couleurs du Wiphala. Cela sans doute en raison du fait qu’un lien existe entre les deux. Le Wiphala dispose des couleurs suivantes : rouge, orange, jaune, blanc, vert, bleu et violet ; il reprend exactement les couleurs de l’arc-en-ciel. Le drapeau de la Bolivie : le rouge, le jaune et le vert. La Bolivie reprend les couleurs de bases, les couleurs primaires liées à la nature.

Le drapeau de la Bolivie se hisse quotidiennement. Tous les établissements ont le droit d’arborer le symbole du pays et de l’honorer durant les cérémonies, les dates marquantes, les fêtes et durant l’accueil d’autres pays.

Les autres drapeaux à voir:

Le drapeau de l’Argentine

Le drapeau du Brésil

Le drapeau du Chili